SUIVEZ NOUS

L’AUTOMARCHÉ

  • Malgré un premier cas de virus de la tomate, "la situation est sous contrôle" explique le président de Savéol 24 février 2020
    Malgré un premier cas avéré de Tobrfv dans le Finistère, le géant de la tomate et des fraises Savéol se veut rassurant. La situation est sous contrôle, selon son président Pierre-Yves Jestin, présent au Salon de l'agriculture. Dans le hall 2.2 du Salon de l'agriculture, le virus de la tomate est sur les lèvres de […]
  • Engie précipite le départ de sa directrice générale Isabelle Kocher 24 février 2020
    La directrice générale d'Engie, Isabelle Kocher, va quitter son poste plus tôt que prévu. Au lieu de partir en mai à la fin de son mandat, elle a présenté le 24 février sa démission, sur proposition du conseil d'administration. La directrice générale d’Engie ne va pas aller au bout de son mandat. On le savait […] Lire […]
  • Le coronavirus affecte peu la production chinoise de terres rares 24 février 2020
    La Chine, qui détient un quasi-monopole de la production de terres rares et d'aimants permanents, a vu ralentir sa production depuis l'épidémie de coronavirus Covid-19. Mais les surcapacités du pays ont limité l'impact de la crise sanitaire sur la filière. En 2019, la Chine a produit 77 % des terres rares utilisées dans le monde. […]

Première usine de fabrication automobile privée: Emin Auto attend depuis deux années l’aval du CNI

M. Nihat Sahsuvaroglu, P-dg de Emin Auto
M. Nihat Sahsuvaroglu, P-dg de Emin Auto

La première usine privée de fabrication automobile et moteurs en Algérie est fin prête, puisque elle a atteint 80% de réalisation. Il ne reste que le  » boulonnage  » des éléments de la charpente pour commencer à produire, cependant le projet reste tributaire de l’accord du CNI(conseil national de l’investissement), le constructeur EMIN AUTO, qui est aussi distributeur des marques JAC,JMC et Ssang Yong… attend toujours pour se lancer.

Le P-dg de l’entreprise, M. Nihat Sahsuvaroglu, reste optimiste quand à sa réalisation , car il détient toutes les autres autorisations et l’avis favorable du comité d’évaluation technique du ministère de l’industrie et des mines, ainsi que celui de l’ANDI. Emin Auto, qui a été parmi les cinq premiers concessionnaires a déposé son dossier pour la construction automobile, n’est pas encore autorisé à entrer en production, l’attente dure depuis deux années, avec des équipements importés placés sous douanes sur son site de Tamazoura à Ain Temouchent et un investissement qui a atteint déjà 2,7 milliards de dinars. La question qui reste posée est claire: pourquoi la décision du CNI tarde à venir?

La future usine qui s’étend sur 34 ha, produira à terme 100 000 unités dont 40% visera l’exportation vers l’Afrique, puisque Emin Auto, détient l’exclusivité du constructeur chinois de la marque JAC sur le marché continental. Le marché local pour l’industrie pourra bénéficier des super structures, cabines, châssis et moteurs. Ces derniers sont aussi destinés au secteur maritime et à l’industrie de groupes électrogènes.
Le démarrage de l’usine de Emin Auto, drainera pas moins de 30 sous-traitants chinois et turques qui se disent intéressés pour des partenariats avec les Algériens dans le domaines de la pièce de rechange et autres accessoires.
Nous reviendrons avec plus d’informations sur cette usine, dans notre prochain reportage.

M.Cheboub

You may also like...

0 thoughts on “Première usine de fabrication automobile privée: Emin Auto attend depuis deux années l’aval du CNI”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE