PUBLICITE

2019, l’année du grand scandale de l’industrie du montage automobile

L’année 2019 s’achève pour céder place  à  2020 , qui, promet à son tour d’être riche  en actualité et évènements du  secteur de l’industrie automobile mondiale et même sur les sous  régions,  notamment en Algérie. 

Il utile de rappeler que le fait marquant de l’année 2019  en Algérie , qui n’est pas prêt d’enter dans les oubliettes quotidiennes et qui se poursuivra en 2020 à savoir  le  dossier du fiasco  industries de montage automobile, qui a  fait scandale pour « faux label algérien » , « importation déguisée », indus avantages fiscaux , foncier colossaux causant une perte au trésor publics. Derrière cette mise en branle de la justice    qui a mis  la plupart des acteurs privés ou responsable quelque soit son rang ,  en détentions, en réponse aussi en parti à la remonté de la volonté de rupture avec l’ancien système de gouvernance porté par le mouvement populaire nommé « hirak »  .  en restant dans le secteur de l’industrie automobile:  Certains sont dans l’attente de leur jugement,  à l’instar du groupe Tahkout (Hyundai) , Mourad Oulmi( Sovac/groupe vw), animeront cette actualité judiciaire en 2020, alors que d’autres   patrons des  groupes patronyme , Maazouz( schakman), Larbaoui frere( kia ), Fres Sellal et Mohamed Bairi,  aux cotés des ministres de l’industrie et Premiers ministres jugés aussi responsable (Sellal, Ouyahia  M. Bedda, Youcef youssefi,  …) dans  dossier qui a fait  scandale durant le second S2 .  Ils ont   écopé  de lourdes peines, entre  3, 6,  7 ans et voire 15 ans et 20 ans pour l’ ex-ministre  en fuite  Abedesslame Bouchouareb. Ce scandale de corruption  qui a levé le voile sur la guerre des influences  des lobbys d’affaires et de hauts fonctionnaires d’Etat  a mené à une crise  nuisible  à la naissance d’une industrie automobile, qui pourtant  fait polémique durant des années, avant de voir la premier unité de montage  de Renault production , en 2012 et s’en est suivit d’autres à partir de 2015.

2019 a été aussi marqué par de nombreux scandales de normes  et règles du commerce mondiale de l’automobile qui a couté   gros, pour ne pas dire    saignée pour certains  constructeurs. A quelques heures  de cette fin d’année2019 , l’automobile n’a pas fini encore de livrer toute son actualité , nous apprenons, selon la presse international , faisant référence,   au selon  journal libanais, qui a révélé l’information,selon laquelle ,  le patron déchu de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a atterri à Beyrouth dans un avion en provenance de Turquie, fuyant le japon ou il est inculpé pour malversation financière.

2020 sera surement celles de nouvelles actions , restons attentifs aux nouvelles évolutions  dans cette industrie qui sera mue par un autre lobby d’énergie dite « propre ».  D’ici là bonne Année 2020.

Karima ALILATENE

You may also like...

0 thoughts on “2019, l’année du grand scandale de l’industrie du montage automobile”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>