De grands pères en petits fils

Essais 1 287 vues 0 0
165-04-02

165-04-01 De notre envoyé special Mourad Cheboub à Reykjavik (Islande)
Elle s’est vendue à plus de vingt-six millions d’exemplaires depuis son lancement,elle est à sa sixième génération et n’a pas encore cessé de charmer et d’agrandir son cercle. Elle semble naître et exister pour toujours accrocher chaque génération. Ses concepteurs n’ont sûrement pas prévu ni imaginé une vie aussi longue jusqu’à la pousser à imposer une fidélité.

La Golf est toujours attendue pour ses différents restylages, elle n’annonce jamais sa fin de carrière. Elle collectionne des fans a travers le monde, en Algérie elle reste la plus crédible de son segment. Qu’est-ce qui change dans une Golf de génération à génération, ce n’est sûrement pas l’extérieur, elle suit tout simplement l’évolution technologique, elle reste à chaque fois à l’écoute des innovations sans trop s’attarder sur la forme, la Golf 6 répond aux exigences de l’heure, donc elle s’adapte pour s’inscrire dans le fond. C’est un modèle qui porte des gènes de réussite, c’est une voiture de grands-pères en petits-fils. La question pourtant simple que se posent les spécialistes de la presse automobile, sans pouvoir le dire aux experts de la marque germanique lors des points de presse en marge des tests-drive, est toujours à quand la fin de la série. La Golf refuse de mourir, et ce n’est pas un jeu, tout le monde est condamné à la suivre et personne ne risque d’assister à son agonie. Cette Golf sixième génération, nous l’avons essayé en Islande, sur des circuits différents, de plus de 400 km, un parcours assez important qui nous a permis de la découvrir et surtout d’apprécier les changements effectués sur elle. La première constatation est qu’elle a pris plus de valeur, la qualité intérieure monte d’un cran, la planche de bord a été dessinée pour atteindre le style de la Passat CC, les spécialistes s’accordent à dire que ce nouveau-né est venu apporter quelques rectifications par rapport à la Golf 5 et aussi en tenant compte de la catégorie où elle est positionnée. Il n’était donc pas nécessaire au constructeur d’arrêter ce modèle sous prétexte que la concurrence en a créé d’autres. En introduisant les nouvelles technologies et en upprimant les précédents matériaux qui ont fait d’elle une voiture austère à l’intérieur, la Golf 6 est devenue un concentré de robustesse, de puissance et de confort. Pour son lancement, la Golf se présentera avec quatre motorisations différentes, ssence et Diesel (TSI et TDI). La différence echerchée par tout un chacun si lle ne s’avère pas évidente à première vue comme l’a constaté un des invités de SOVAC, en Islande pour essayer cette oiture (lire encadré), cependant cela se vérifie lors du parcours, où la consommation connu une certaine reduction. Le moteur TDI se présente très souple et moins bruyant. Cinq ans après le lancement e sa précédente, l’actuelle est arrivée vec plusieurs arguments, le constructeur germanique n’a hangé que ce qu’il fallait et ne vous étonnez surtout pas si les lignes extérieures demeurent dentiques même si les phares ont connu une autre forme. Tout est à l’intérieur, les amoureux de la Golf apprécieront sûrement la subtilité et pourront ésormais garder leur Golf à vie, ils ne changeront que les chiffres, la 7 sera sûrement la bienvenue dans quelques années.

165-04-03 M. Berraf, président du COA, a testé la Golf 6
“ …J’ai découvert d’autres sensations”
Les responsables de SOVAC ont, à cette occasion, des test drive, de la Golf 6 en Islande, convié des patrons de presse ainsi qu’une personnalité du monde sportif, à savoir M. Mustapha Berraf, président du Comité olympique algérien (COA). Il est aussi important de rappeler que Sovac était le sponsor de nos athlètes qui ont représenté l’Algérie aux derniers Jeux olympiques de Pékin, nos deux médaillés ont été même récompensés par la société (SOVAC) de M. Mourad Oulmi, en leur offrant des voitures de la marque Volkswagen. Dans le cadre de cette relation, M. Berraf a fait honneur au représentant algérien des marques prestigieuses germaniques en effectuant ce voyage et avoir ce plaisir d’essayer et d’admirer cette nouvelle Golf 6. Lors de ce séjour, on a appris que le président du COA avait par le passé possédé une Golf 3, nous avons alors saisi cette occasion pour lui demander de nous faire son propre comparatif, et la réponse a été claire, et il nous avoue : “Il est vrai qu’à première vue, je me suis dit qu’est-ce qu’il y a de nouveau dans cette Golf 6, de l’extérieur je n’avais rien remarqué, mais une fois à l’intérieur, la différence est plus que frappante; en la conduisant, j’ai découvert d’autres sensations”, avant de poursuivre qu’avec une Golf, on fait moins d’accident tellement le véhicule répond et donne une réelle assurance sur la route.

Fiche technique VW Golf TDI 140 ch
Moteur 4 cylindres en lignes
Puissance administrative 07 CV
Cylindrée (cm3) 1968
Puissance 140CH/4200tr/mn
Vitesse maxi 209
Conso mixte l/100 Km 4,9
0 à 100 km/h(s) 9,3
Volume du coffre 350 litres

M.C.

You may also like...

0 thoughts on “De grands pères en petits fils”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES