SUIVEZ NOUS

EQUIP AUTO

L’AUTOMARCHÉ

  • Les violences faites aux femmes, un sujet pour les entreprises 8 décembre 2019
    Harcèlement numérique, conjoint violent exerçant dans la même entreprise ou venant épier la salariée travaillant dans un magasin... "Les violences conjugales, si elles relèvent de faits de la vie privée, peuvent néanmoins intervenir ou se prolonger dans le cadre de l’entreprise", estime le gouvernement. Parmi les 30 […] Lire l'article
  • Le nîmois Phytocontrol innove dans les analyses alimentaires 8 décembre 2019
    "Nos équipes R & D ont imaginé une innovation majeure pour les opérateurs de fruits et légumes, afin de prouver l’absence de traitement avec des dithiocarbamates", affirme Éric Capodanno, le directeur scientifique et cofondateur, en 2006, du spécialiste de la sécurité sanitaire des aliments et des eaux […] Lire l'article
  • EDF Renouvelables s'épanouit en Égypte 8 décembre 2019
    En attendant le déploiement du plan solaire français de 30 gigawatts, EDF étend sa toile à l’international. Sa filiale EDF Renouvelables vient de signer un nouveau partenariat en Égypte. Après la mise en service, avec l’entreprise égyptienne Elsewedy Electric, de deux centrales photovoltaïques d’une capacité de 130 MW […] Lire l'article

Avantager Genève et boycotter Alger

114-01-04 Le Salon international de l’automobile d’Alger, qui ouvrira ses portes dans quelques jours, ne donnera plus les mêmes sensations et ne suscitera aucune curiosité pour les visiteurs et surtout pour la presse. Ça sera du déjà vu. Pour ceux qui ont déjà suivis les éditions précédentes, Alger avait précédé plusieurs fois Genève dans la présentation des avant-premières, on se rappelle même la carrière de Peugeot 607, qui avait démarré d’Alger où elle a été élue, meilleure voiture du Salon, autres temps, autres moeurs.

Ceux qui ont eu l’idée de décaler la date du Salon d’Alger ou de la proposer à l’organisateur, ont tout simplement avantagé Genève et réduit l’importance de cet événement, dont le pays est le marché automobile le plus important en Afrique, avec une expansion que même les concessionnaires n’ont pas soupçonné. Tous les prétextes fournis ne peuvent justifier un tel impair. S’il existe des Salons de renoms dans chaque continent, à l’exemple de Détroit pour les Etats-Unis, Tokyo pour le Japon, Frankfurt et Paris pour l’Europe, Genève serait de trop pour le Vieux continent. L’Afrique a besoin d’une référence et Alger peut constituer cette alternative pour les constructeurs.
L’association des concessionnaires automobiles en Algérie trouvera sûrement une réponse afin de redonner au Salon d’Alger sa dimension internationale et aussi de rectifier les erreurs du passé, car aujourd’hui, il est aussi question du boycott de l’événement par certains concessionnaires avec des raisons pour le moins surprenantes qui remettent en cause tout un marché, pourtant profitable à tous. Ce qui peut ressortir de telles pratiques, c’est l’esprit de dominance que certains prétendent détenir. La Safex n’est nullement responsable des mauvais résultats des concessionnaires lors du Salon, à chacun sa méthode de drainer son public et convaincre ses clients.

M.C

You may also like...

0 thoughts on “Avantager Genève et boycotter Alger”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE