Les voitures en provenance du Brésil en voie de retrait du marché algérien

Il fut un temps où elle était l’alternative et la sérieuse concurrente du véhicule en provenance d’Asie ou de l’Europe de l’Est. Citadines ou berline tri corps, elles étaient l’offre en adéquation avec la demande du marché d’entrée de gamme

Aujourd’hui, avec la hausse d’environ 35%, en raison de la réévaluation de la monnaie brésilienne face au dollar, elles sont en deçà des attentes. VW s’en tient uniquement à la cross Fox dont la clientèle n’est pas regardante sur le prix, et puis le critère déterminant à l’achat n’est pas, non plus, celui-ci. M. Oulmi nous confirme que cette hausse a donné un sacré coup à sa gamme brésilienne qui revient chère sur un marché de prix.
Pareil chez Fiat, la Palio ne semble plus l’unique cheval de bataille. La diversification de la gamme européenne renouvelée et connaît presque des lancements en Algérie, conjointement avec l’Europe, à l’exemple de la grande Punto ou de la Bravo qui va être présentée au Salon d’Alger, donne lieu de dire que Fiat ouvre de nouvelles batailles sur d’autres segments de marché.

You may also like...

0 thoughts on “Les voitures en provenance du Brésil en voie de retrait du marché algérien”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES