Une bataille rangée, le prix comme arme redoutable

134-04-01

On assiste depuis le début de décembre, dernier mois pour boucler l’année où toutes les batailles du dernier quart d’heure se livrent à coups de promotions tous azimuts : loin ou pas des objectifs annuels fixés, dés qu’une premiére campagne qui porte sur des rabais, une ou plusieurs réponses ne se font pas tarder dans la concurrence : qui « fait » mieux ?

Le mois de décembre a été, en effet, le théâtre de campagne qui se déroule à l’infini sur tous les supports des médias, radios, presse écrite, affichage, etc. C’est vraiment le mois où l’on a enregistré le plus de rabais et de lancements improvisés ; ainsi on pourra aisément arroger à ce mois le titre de mois de la communication. Même ceux qui sont contre la politique du rabais se sont alignés : concurrence oblige ! Tous semblent courir, mais selon l’adage et comme certains rôdés s’y sont appliqués, l’essentiel est d’arriver à point. Certains pour atteindre l’objectif, d’autres ouvrent d’autres batailles plus serrées pour le maintien des positionnements sur le podium des meilleures ventes par segment. Mais dans ce magma aux multiples messages délivrés ici et là, ce qui est certain, c’est que la compétitivité est plus que jamais à l’ordre du jour et que chacun sait sur quel terrain se battre. Le duel qui nous interpelle aujourd’hui, qui se distingue de ce lot, est celui de deux produits de bataille pour chacune des marques à laquelle ils appartiennent. Le prix semble l’arme redoutable sur laquelle s’est basée toute la campagne ; il s’agit, sans tarder comme cité dans le titre, de la roumaine Dacia Logan, succes story de la marque au losange qui représente, en moins d’un an et demi depuis son lancement, un peu plus de 50 % des ventes VP, et de la Chevrolet Aveo qui, récemment, a connu un restylage. Après un mois flop en août, durant la transition entre l’ancien et le nouveau modèle, le concessionnaire essaye probablement de se rattraper par une campagne ciblée. Au début du mois, Renault a axé sa dernière campagne de l’année sur la Logan qui s’affiche au prix de 779 000 dinars, et pour rappel, celle-ci a été vendue au 30 novembre à 7 772 unités. En parallèle, Chevrolet part en campagne avec son Aveo qui s’affiche à 749 000 dinars. L’Aveo, qui existe en versions 4 et 5 portes, constitue à son tour le cheval de bataille de la marque américaine Chevrolet qui détient, aujourd’hui, 9,9 % de parts de marché, qui lui permettent d’occuper la cinquième position du podium des ventes, derrière Peugeot (11,32 %) . Les deux versions constituent un volume de ventes de 6 325 unités écoulées de janvier au 30 novembre. Au courant de cette semaine qui vient d’être écoulée, Renault riposte avec une autre campagne où il présente la Logan à un prix abaissé, soit 649 000 DA. Le prix paraît abaissé, il passe ainsi dans le premier visuel de 799 000 à 649 000 DA, tout semble comme pour contrecarrer la concurrente Aveo qui affiche, elle, sur son visuel pub1, 749 000 DA. La campagne telle qu ‘elle est orchestrée fait ressortir une baisse de prix : en jouant la carte d’une autre variante de Logan, Renault crée l’illusion d’une baisse de prix et, du coup, contrecarre la concurrente et aguichante Aveo. D’une pierre deux coups, c’est aussi cela l’art et la manière de communiquer, cependant, dans ce mirage, certains n’y verront que du feu.

Karima A

You may also like...

0 thoughts on “Une bataille rangée, le prix comme arme redoutable”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

  • BAIC se convertira à l’électrique en 2025
    Le constructeur automobile chinois BAIC Motor annonce son objectif à l’horizon 2025 l’arrêt de production et de vente des voiture essence et diesel, rapporte mardi le journal China Daily. Une annonce qui correspond à ...
  • Les batterie lithium-ion rapporterait 18,78M€ à Panasonic en 2022
    Toyota Motor et Panasonic ont annoncé mercredi envisager le développement conjoint de batteries pour des véhicules électriques (VE), un partenariat qui pourrait aider Panasonic à accroître son avance sur le marché des batteries lithium-ion. ...

PUBLICITE

NOS ARCHIVES