Où sont donc passées les Avensis?

190-02-01

Après s’être fait épingler par les services du ministère du Commerce sur la véracité du nombre de véhicules concernés par le rappel, Toyota Algérie n’a pas bronché, et aucune réaction n’est venue apporter des précisions ou des clarifications. Le concessionnaire ne parle que de 309 unités, le ministère, lui, avance 488, une différence de 179, ce qui est énorme. Pour notre part, on a essayé de vérifier les statistiques, même si plusieurs lectures peuvent être faites sur l’ensemble des chiffres. Nous nous sommes simplement arrêtés à une seule bévue. On se demande d’où est sorti le chifre de Toyota sur le modèle Avensis. Dans son communiqué, il avait annoncé que 03 unités de ce modèle ont été rappelés alors que le ministère donne le chiffre de 44. Cependant, en consultant les chifrres donnés par l’Ac2a, fournis par le représentant de Toyota en Algérie, on ne trouve pas de traces du modèle Avensis pour les exercices 2008 et 2009. Aussi on a pu même avoir celui du mois de janvier 2010. Il n’y a point d’Avensis. Les chiffres que communique Toyota Algérie à l’association ne sont-ils pas justes? Pour celui des 44 annoncé par le ministère, il ne peut pas être mis en doute puisqu’à un moment, il y a eu un autre importateur, qui avait commercialisé ce modèle et autres pick-up Hilux en version D4D, que le concessionnaire officiel ne ramenait pas encore à cette époque. Toyota Algérie vient de donner une preuve à ceux qui doutaient par le passé sur la véracité de ses volumes de vente publiés dans la presse nationale et transmis à l’association. On sent par ces différents glissements que Toyota Algérie a pris cette campagne à la légère avec moins de conscience. La réaction pour une telle crise exige plus de sérieux et de présence. Toyota Algérie s’est classé plusieurs années en deuxième position des meilleures ventes et il est depuis plusieurs années à ce jour leader sur le segment des pick-up. Le respect envers ses nombreux clients est plus que demandé. Toyota Algérie aurait pu nous donner plus de précisions quant à la période durant laquelle ont été commercialisés ses modèles ou d’organiser une conférence de presse. Les journalistes auraient posé leurs questions en toute transparence et le représentant aurait aussi eu l’occasion de lever toute équivoque sinon jusqu’à l’heure actuelle on se posera toujours la même question à laquelle on attend d’ailleurs une réponse. Le ministère du Commerce doit aussi réagir. Il a soulevé un problème et on attend la suite…

You may also like...

0 thoughts on “Où sont donc passées les Avensis?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

  • Les premières Peugeot made in Algérie dès 2019
    Après une longue attente le projet d’implanter une usine de montage à Oran à coté de son concurrent Renault Production (depuis 2014), verra le jour après la signature de l’accord pour créer une co-entreprise ...
  • Les utilitaires de l’année 2017
    Le nouveau fourgon de Peugeot affiche des lignes plus cubiques que son prédécesseur. Le nouveau venu de la marque au lion a été élu le van de l’année par le journal français l’argus. Six ...

PUBLICITE

NOS ARCHIVES