On espère que la marché algérien crée une surprise

Ulrich Buch est le directeur de la région Europe et Moyen-Orient chez Rolls-Royce Motors Cars. Il est actuellement en Algérie afin de célébrer un évènement unique en son genre. Il s’agit de la présentation d’un modèle mythique, à savoir le Phantom. L’auto-marché l’a rencontré afin d’en savoir plus sur le véhicule et la spécificité de l’évènement.

104-03-03

L´auto marché : Vous assurez que la présentation de la Rolls-Royce Phantom est un événement singulier, pouvez-vous nous dire plus ?

M. Ulrich Buch : C´est, en effet, un événement particulier en ce sens que c´est vraiment la toute première fois qu´une Rolls-Royce est présentée au grand public. Cet état de fait est notamment valable à l´échelle maghrébine et bien au-delà . Même si quelques modèles de la marque roulent au Maroc, il n´en demeure pas moins que le véhicule n´a jamais été exposé au grand public. Cet honneur est revenu aux Algériens en raison de leur passion avérée pour l´automobile. D´ailleurs, ce n´est pas pour rien que le marché des voitures en Algérie est classé parmi les plus prometteurs. L´organisation par BMWdu Road-Show, avec la collaboration du concessionnaire local, Algérie Motors, est une autre preuve matérielle sur la bonne santé du marché local. Il est, par ailleurs, à retenir que Rolls-Royce fait partie du groupe BMW, d´où sa présence au Road Show.

Quelle est la particularité du Phantom ?

Ce qu´il convient de dire à ce propos est que le Phantom est tout simplement ce qui existe de mieux en matière de voitures. Cela est valable en termes de confort, de puissance, sécurité et design. Le degré de raffinement et le niveau de finition, qui utilise des matériaux nobles, font que la voiture atteint un niveau de perfection jamais égalé, a fortiori que les touches finales sont un authentique travail artisanal confié à des mains habiles. En somme, rien n´est laissé au hasard ; les passagers du Phantom disposent de tout le luxe qui leur sied. Le Phantom, qui n´a que deux ans d´âge, a été conçu tout en prenant compte de la citation de Sir Henry Royce en personne. En parlant de la fabrication de ses voitures, ce dernier a toujours insisté à ce que l´on vise la perfection en toute chose, prendre ce qui se fait de mieux et le perfectionner. Et dans le cas où un outil n´existe pas, il suffit de l´inventer. Le Phantom est la concrétisation de cette façon de voir. Si avec tout ça il demeure encore nécessaire de parler de particularité, il est certainement opportun de signaler que sous le capot de la voiture se cache une pièce unique. Il s´agit d´un 12 cylindres en V, de 6,75 litres. Ce moteur développé par BMW n´existe que sur le Phantom.

Parlez-nous un peu de Rolls- Royce à travers le monde…

La toute première voiture de la maison a vu le jour en 1904. Le succès n´a pas tardé à venir. Depuis ce jour-là , un nombre important de models ont été achetés par une clientèle avide de produits de qualité. Une qualité qui n´aura pas démérité tout au long de ces années, puisque les statistiques démontrent que plus 78 % des Rolls produites depuis 1904 roulent toujours. Le marché où nos modèles sont le plus répandus est sans doute l´Amérique. Le Moyen-Orient, l´Europe et l´Asie sont logés à la même enseigne. On espère que le marché Algérien va créer des surprises. Actuellement, les usines de fabrication implantées à Goodwood, en Grande-Bretagne fabriquent 1 000 exemplaires par an. Quelque 70 % de ces voitures sont vendues sur commande. Atitre indicatif, la sortie des chaînes d´un Phantom nécessite environ cinq semaines de travail. C´est, en fait, la partie manuelle qui prend le plus de temps dans la réalisation d´un exemplaire.

Acombien pourrait être vendue une Rolls-Royce ?

Vous savez, les clients qui peuvent se permettre une Rolls ne sont pas très regardants sur le prix. L´essentiel pour eux est de disposer d´un véhicule adapté à leur propre conception d´une limousine de luxe. C´est d´ailleurs pour cette raison qu´il est difficile de parler d´un tarif fixe. Le cût varie selon ce que le client demande qu´on lui installe sur la voiture. Pour notre part, nous sommes prêts à répondre à toutes les exigences. Il n´en reste qu´il existe un certain standard au-dessous duquel une Rolls-Royce ne peut pas aller. Mais si vous voulez avoir une idée, sachez que le modèle ramené en Algérie est d´une valeur de 336 200 dollars américains en hors taxes.

Entretien réalisé par Nabil M.

You may also like...

0 thoughts on “On espère que la marché algérien crée une surprise”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES