L’Inde, la Turquie et la Chine : premiers fournisseurs du marché algérien

Au cours des six premiers mois de 2011, les importations ont connu une hausse de 34,66 % pour celles effectuées par les concessionnaires, et 21,98 % pour celles des particuliers en comparant les semestres de 2011 à 2010. Le marché automobile se porte bien puisque la demande est en croissance et ce, malgré les taxes, la suppression du crédit, des délais de livraison en moyenne loins des délais de 45 jours qu’impose la réglementation, de la hausse des prix des véhicules de plus en plus chers liés à divers facteurs comme celui de la rentabilité.

Même si les contraintes sont multiples pour freiner lemarché, celui-ci reste dynamique du fait de l’intense activité économique du pays, ce qui est attesté par le nombre croissant en importation de véhicules utilitaires (VUL) et poids lourds (PL), soit 51 101 unités dédouanées et vendues durant le premier semestre 2011, celui du transport de personnel (3 129) et le tourisme, 110 340 unités (VP).

L’Inde,premier fournisseur du VP?Mais d’où proviennent alors toutes ces voitures ? Il y a quelque années, on aurait parié que le marché algérien est fourni essentiellement par l’Europe, notamment la France et tout ce qui ne provenait pas de cette destination sont des autos (Taïwan, disait-on). Qui aurait dit que la tendance allait s’inverser et que les marques traditionnelles ne le seront que de nom. Il a fallu 10 ans pour que cela soit possible, et quel que fût l’étonnement des plus avertis, le marché algérien même si son premier fournisseur en véhicules de tourisme est RenaultAlgérie, avec plus de 50 000 véhicules vendus en 2010, et qui en a dédouané

Au cours des six premiers mois 2011, les importations ont connu une hausse de 34,66 % pour celles effectuées par les concessionnaires, et 21,98 % pour celles des particuliers comparés aux semestres de 2011 et 2010.

39 659 au premier semestre, et que Peugeot-Algérie s’arroge la position de quatrième fournisseur du marché derrière Toyota (13 667) et Hyundai qui succède à Renault avec 22 813 unités, la France reste loin derrière parmi les pays fournisseurs de l’Algérie. Sur les 54 785 véhicules fournis par les trois marques françaises, Renault, Peugeot et Citroën, présentes sur le marché, seulement 11 731 véhicules proviennent de France. Tout le reste provient de la délocalisation ou de rachat des marques, donc, elles n’ont de français que le logo. Idem pour les autres marques mais le plus flagrant est pour les marques traditionnelles, En restant dans la gamme des véhicules touristiques, au premier semestre 2011, l’Inde est le grand fournisseur du marché automobile algérien : 24 0611 unités partagées entre quelques modèles Hyundai et Suzuki de cette destination, ont foulé le sol, suivie de la Turquie (20 302) d’où proviennent l’essentiel des Renault, pour qu’ensuite arrive la Corée du Sud (15 746), suivie de la France (11 731) qui emboîte tout juste le pas à l’Espagne (11 164) d’où provient l’essentiel des VW et quelques modèles de Peugeot. Ensuite, arrive la Roumanie (8 699) d’où nous provient la Dacia. Loin derrière, arrive la Chine, le parent pauvre dans le VP avec 6 042 unités, suivie de la Slovénie (2 482) et l’Allemagne (1 499).

Au cours des six premiers mois 2011, les importations ont connu une hausse de 34,66 % pour celles effectuées par les concessionnaires, et 21,98 % pour celles des particuliers comparés aux semestres de 2011 et 2010.

La Chine : premier fournisseur des VUL et PL?Contrairement à la tendance sur le VP, le marché est fourni essentiellement par les pays asiatiques. La Chine de son piédestal s’arroge la part belle avec 20 272 unités utilitaires pour 184 019 322 dollars US, suivie de l’Afrique du Sud (8 302), Taïwan (5 293), Thaïlande (4 347), ces 3 pays inclus, le Japon (3 831) fournissent le parc des pick-up. La Corée du Sud (5 671), l’Espagne (5 671) et la France réunie (5 293) et la Turquie (1 338) ne font pas le poids devant la Chine qui s’est accaparé tout lemarché de l’utilitaire. Idempour lemarché des bus et autocars, où la Chine est largement sans concurrence étant le premier fournisseur des transports de personnes avec 1 720 unités, suivie du Japon (882).

74 691 véhicules utilitaires (VUL) et industriels (VI) dédouanés en neuf mois

D’emblée, on remarquera que le marché est conquis par Asiatiques, notamment les Chinois qui se positionnent en force en tant que fournisseurs importants de ce marché dans les utilitaires tous véhicules confondus.

Burgan International, qui commercialise la marque DFM, s’arroge la pôle position de premier fournisseur avec plus de 11 000 unités qui ont foulé le sol algérien durant les neuf mois 2010 contre seulement 6 940 durant l’année 2009, soit la plus forte progression du marché tous véhicules confondus (98,08 %. Il se place, ainsi, devant Toyota avec toutes ses marques dérivées, à savoir Daihatsu et Hino en second fournisseur de ce marché avec 10 919 unités dédouanées mais pour la plus forte valeur en douane du marché, 13 596 506 668 DA. Hyundai se maintient en troisième fournisseur avec une progression des importations qui ont passé de 6 907 en 2009 à 8 817 à fin septembre 2010.

Le marché des VU et VI est plutôt porté à la hausse essentiellement par le VU, ce qui explique la hausse des importations de Famoval, représentant de plusieurs marques en provenance de Chine entre utilitaires et lourds comme Sokon ou autre JMC dont la progression avoisine les 85 %. Ainsi, il a importé durant la période citée 3 515 unités contre seulement 509 unités, en 2009, hormis le véhicule de tourisme, sacré progression dans un marché en recul pour ce nouvel importateur du secteur automobile donné pour mort à son premier exercice.

La hausse la plus remarquable est aussi enregistrée chez Diamal avec ses marques Isuzu et Daf, qui a doublé ses importations, et il a, ainsi, dédouané 6 088 unités contre la moitié en 2009.

Le marché total, tourisme compris, qui a connu un recul de (-16 %) comparé à la même période en 2009, à moindre mal comparé à l’année 2009 et 2008 où il a enregistré une baisse de -24 %, selon les états fournis par le Cnis. Ce regain des importations par rapport à 2008 semble porté aussi par la hausse des VU et VI, et c’est pour cette raison qu’on notera que les concessionnaires représentant à la fois des véhicules de tourisme (VP), des utilitaires (VU) et véhicules industriels (VI) se sont recentrés plutôt sur ces deux derniers, hormis Renault qui a mis aussi bien le forcing plus sur le VP que le VU avec sa formule entreprise.

Profitant de la baisse de la garde — pour ne pas dire de la règle de prudence appliquée par ses concurrents — il a doublé son offre sur l’utilitaire comme dans le tourisme.

Ainsi, il a importé 6 706 unités durant le quadrimestre 2010 contre seulement 3 340 toute l’année 2009, ce qui lui permet de se placer en quatrième fournisseur sur ce segment tout juste derrière Hyundai.

Segment du véhicule industriel
Dans la catégorie poids lourds ou véhicules industriels, l’état n’est pas suffisamment explicite, et certaines statistiques ne ressortent que les importations effectuées au nom des clients, qui ne sont pas soumis au droit de douane. En revanche, les données mises à notre disposition font ressortir que les concessionnaires, dans leur majorité, ont freiné leurs importations, en 2010, pour une raison invoquée souvent par le non-parachèvement ou livraison des projets du quinquennat passé, et que la demande de ce marché ne décollera de nouveau qu’à partir du 2e trimestre 2011.

Segment des plus de 16 tonnes
On notera que sur le segment des plus de 16 tonnes, GM Trade, le premier fournisseur de ce segment avec la marque chinoise Shackman, a connu un recul de 18 % de ses importations comparées aux deux périodes 2009-2010 où elles sont passées de 4 971 à 4 039 unités. Idem pour le reste, mais loin derrière et qui fournit le marché par centaines d’unités. On notera, dans l’ordre décroissant, Elsecom (1 543), Iveco (351), Renault Truck (227), Pengpu (153), DFMA (117), ACTS (124), BMA (44), Altruck (10).

K.A

You may also like...

0 thoughts on “L’Inde, la Turquie et la Chine : premiers fournisseurs du marché algérien”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES