Les premières Peugeot made in Algérie dès 2019

Signature+Algérie

peugeotAprès une longue attente le projet d’implanter une usine de montage à Oran à coté de son concurrent Renault Production (depuis 2014), verra le jour après la signature de l’accord pour créer une co-entreprise avec trois partenaires privé et publique (PPP) et le groupe Psa.
Le capital social est repartit selon la règle 49/51 dont 49% reviendrait à Peugeot, et les 51% sont repartis entre sociétés algériennes privé au nombre de deux et une publique à hauteur de 20% pour PMO, fabricant de moteur. 15,5% Condor, un géant privé dans l’électronique et les 15,5% restant sont impartis pour l’opérateur pharmaceutique algérien PlpaPro.

C’est à l’issue de la 4e session de la comifa (comité mixte  économique Algéro-français que les actionnaires ont paraphé l’accord de mettre place une unité de production à Oran, avec une localisation progressive dès 2018, et totalement opérationnelle en 2019 soutient le communiqué de PSA. L’accord de création d’une société industrielle a été signé le dimanche 12 novembre à Alger par Jean-Christophe QUEMARD, directeur de la région Moyen-Orient et Afrique du Groupe PSA et les partenaires algériens de ce projet.

Le projet Peugeot, considéré 5e marque à s’installer en Algérie, va nécessiter un investissement global de l’ordre de 100 millions d’euros.
Le Groupe PSA annonce, qu’il accompagnera le développement de la filière automobile en Algérie avec un plan complet de montée en compétences et de formation des collaborateurs et contribuera au développement du tissu fournisseur local.

5 modèles seront produits selon l’annonce faite ce matin sur les ondes de la chaine 3  par Mr Dehimi, Pdg du groupe algérien mécanique ( AGM ).

Cette usine produira selon lui les modèles  301, C-elysé, un vul, un pickup et 208, et la liste de modèle à produire et choix de standard, n’est pas définitive et sera choisit par le fait de marché et non par décision administrative. Il seront produits que des modèles permettant aux marques du Groupe PSA de répondre à la demande des clients algériens, poursuivra t’-il.

L’industrie de montage automobile tant décrié  pour ses faibles volumes de production et le taux d’intégration, est appelée a évoluer durant les trois prochaines années, selon un nouveau cahier de charge éminent, annonce Mr Dehim, qui cadrera l’évolution de cette industrie naissante, des taux d’intégrations progressif et la création de pme qui accompagneront l’avènement des alliés des constructeurs à savoir les sous-traitant industriel, équipementiers, changera cette industrie de montage en une véritable avec des taux d’intégration de plus de 50%.

 L’Algérie selon le premier patron du groupe AGM, table sur un chiffre d’affaire de 400 milliards de dinars dans les 4 prochaines années pour un volume de production de plus de 400 000 véhicules dont une partie sera destiné à l’export. Selon lui, 150 000 véhicules sortiront des chaine de montage en 2018.

You may also like...

0 thoughts on “Les premières Peugeot made in Algérie dès 2019”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

  • Les premières Peugeot made in Algérie dès 2019
    Après une longue attente le projet d’implanter une usine de montage à Oran à coté de son concurrent Renault Production (depuis 2014), verra le jour après la signature de l’accord pour créer une co-entreprise ...
  • Les utilitaires de l’année 2017
    Le nouveau fourgon de Peugeot affiche des lignes plus cubiques que son prédécesseur. Le nouveau venu de la marque au lion a été élu le van de l’année par le journal français l’argus. Six ...

PUBLICITE

NOS ARCHIVES