Les erreurs se payent cash

114-01-04 Même si le moment n’est pas encore au bilan, le mois de septembre qui a coïncidé avec le Ramadhan et les chiffres enregistrés par l’ensemble des concessionnaires donnent un autre espoir de booster les ventes.
Toyota, leader avec son Hilux, même s’il a perdu quelques parts de marché sur ce terrain, a amélioré ses ventes globales et sa position au niveau du classement général. Cependant, Nissan, en faisant une percée avec son Pick-Up, a réussi à “taquiner” Toyota sur ce segment et à lui prendre quelques “ventes”…
Hyundai-Algérie a légèrement reculé, mais cela ne veut pas dire qu’il est en perte de vitesse. Le manque d’approvisionnent de l’Atos l’a certes quelque peu pénalisé, mais cela démontre que le coréen a bel et bien placé ses produits, comparativement à ses concurrents qui n’arrivent toujours pas à l’égaler, même avec la disponibilité de leurs différents modèles en stock.
Du côté de la marque au losange, qui bataille avec une seule marque du groupe, la Dacia Logan, qui lui a permis de connaître une certaine embellie, vient elle aussi de rechuter. La Roumaine ne tient plus le coup, ses ventes ont reculé de plus de 34% par rapport au mois dernier. L’effet curiosité de la voiture à 5 000 euros ne semble plus fonctionner. L’autre français, Peugeot, s’est résigné à ne plus jouer dans le haut du tableau, sa gamme, pourtant étoffée, trouve des difficultés à s’imposer. La 207, venue pourtant donner un nouveau souffle, est étouffée par toute cette concurrence que mènent les autres concessionnaires. La marque au lion, qui se trouve dans une situation financière assez délicate au niveau international, a revu ses prix à la hausse. En Algérie, la 206 berline se vend à 20 000 DA de plus. Peugeot s’est même permis d’abandonner ses différentes animations et son sens de la communication avec la presse, ce qui l’a aussi coupé de ses clients, donc de perpétuer la tradition d’un leader et son ancrage dans un pays comme l’Algérie, connu pour être son marché traditionnel.
De telles erreurs se payent cash, et pour rattraper le temps perdu, cela demande beaucoup de sacrifices, les asiatiques l’ont compris.

M.C.

You may also like...

0 thoughts on “Les erreurs se payent cash”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

  • Les premières Peugeot made in Algérie dès 2019
    Après une longue attente le projet d’implanter une usine de montage à Oran à coté de son concurrent Renault Production (depuis 2014), verra le jour après la signature de l’accord pour créer une co-entreprise ...
  • Les utilitaires de l’année 2017
    Le nouveau fourgon de Peugeot affiche des lignes plus cubiques que son prédécesseur. Le nouveau venu de la marque au lion a été élu le van de l’année par le journal français l’argus. Six ...

PUBLICITE

NOS ARCHIVES