Le marché des concessionnaires en recul de 3,82 %

Avec 199 743 importations, le marché automobile algérien est en hausse de 2,35%. En données plus détaillées, il est en baisse pour les concessionnaires et en hausse pour l’occasion. Sur l’ensemble de l’année 2005 comparé à 2004, les parts de l’occasion ont pro- gressé de +27 % et ont baissé de -3,82% pour les concessionnaires. Selon l’état des statistiques établi par le Cnis-Douane, il est à constater, a priori, le recul du marché du neuf, notamment celui des concessionnaires durant l’année 2005 comparé à 2004, en passant de 125 101 véhicules importés à 120 325.

Bien qu’en terme de parts par rapport à l’occasion, la tendance est à l’inverse. Hormis les importations, le marché des ventes concessionnaires s’éveille, quant à lui, à la communication. En effet, elles sont pas moins de 18 marques (lire ci-dessous le tableau des résultats des ventes 2005) présentes sur le marché à s’échanger mensuellement les résultats des ventes par modèle. Même si certains ne prennent pas le risque encore de prendre part à cet exercice d’échange de peur d’être catégorisés parmi les marques les mal représentées. Ils (leurs représentants) préfèrent souvent attendre de réaliser les forts volumes avant de les communiquer. Vous trouverez dans ce dossier que nous vous livrons en première, un zoom sur tous les résultats des ventes par modèle des ventes 2005.

On totalise 199 743 véhicules importés en 2005 contre 195 153 en 2004, répartis en parts entre le marché du neuf (55,34%) et de l’occasion (44,66%), représentant en volume respectivement 120 325 et 89 213 automobiles importées. En dépit de la suppression, en septembre passé, des importations de l’occasion, celles-ci ont connu une progression de plus de 27% comparé à l’année 2004 où elle était inférieure (70 052).

Marché des ventes

Le marché de l’automobile a cru depuis ses ouvertures à la concurrence multinationale. Des chamboulements sont alors survenus sur l’ordre établi dans la consommation du produit automobile. En effet, les marques traditionnelles du marché (européennes) ont du mal à s’imposer face à la concurrence des asiatiques (japonnaises et coréennes). Une tendance qui risque de se renforcer avec la suppression des moins de trois ans et qui offre l’alternative de se payer une voiture neuve au prix de l’occas.

Zoom sur les chiffres concessionnaires

Sur le marché des ventes, l’engouement est pour les véhicules des constructeurs asiatiques qui ont, une fois encore, été les grands gagnants en 2005. La marque coréenne Hyudnai s’empare de la tête du classement du marché avec 24 257 unités vendues. Ses parts de marché ont bondi de +7,21. Il ne compte pas en rester là, il déclare le doublé pour ce qui est de ses objectifs 2006. Le lifting de ses modèles de bataille, en l’occurence l’Accent et l’Atos, en plus de l’introduction du diesel dans l’Atos, qui est attendue cette année, vont être parmi ses leviers pour assurer les volumes avancés, relégué par Toyota en deuxième position, ses ventes s’établissant à 22 655. Avec tant de ventes, Toyota a franchi un nouveau record des meilleures ventes par segment pour son Hilux (+12 000 unités écoulées en 2005).

Les marques françaises ont été les grandes perdantes en 2005

Peugeot, Renault et Citroën ont enregistré un recul des ventes. Sur l’ensemble de l’année écoulée, Renault accuse un repli (-5,51) comparé à 2004, année de son leadership avec 26 000 unités vendues, alors qu’il ne réalise que 15 619 unités en 2005. Mais si l’on inclus les marques du groupe, notamment Dacia et Samsung qui sont vendus sous la même enseigne, le groupe pourrait ne pas s’empourprer. Peugeot n’a pas fait mieux, ses ventes ont fléchi de 4,41%. Avec 16 192 ventes, il s’inscrit en troisième position du palmarès des ventes derrière Toyota. Les ventes de la 206 commencent à s’essouffler. Malgré les dernières cures de jouvence, ses ventes ont beaucoup affecté la marque. Elles sont passées de 9 493 en 2004 à 6 630 en 2005. Citroën se porte plus mal que ses deux concurrents nationaux ; il a vu ses ventes chuter de 5 490 en 2004 à 3 714 en 2005.

Parmi les européennes, VW a le vent en poupe

Entre VW et Audi, Sovac a écoulé 6 666 véhicules en 2005 (+20 %) par rapport à l’exercice précédent. La marque allemande, représentée par Sovac dans le pays depuis trois ans, a, à nouveau, battu son record de ventes et gagné ainsi de nouvelles parts de marché. 2005 a aussi été une bonne année pour le groupe Ival, qui a enregistré de bons résultats avec Iveco ainsi que Fiat qu’il a repris depuis un an et demi, soit +5 000 unités Fiat vendues en 2005. Avec ses produits, Ford Transit et son pick up Ranger ne cessent de progresser. Avec un peu plus de 1 200 unités vendues, la marque américaine Ford, qui n’a pas encore soufflé sa troisième bougie de présence sur le marché, tire plutôt bien son épingle du jeu. Nissan est aussi au rendez-vous des marques qui progressent sur le marché selon les ambitions et les objectifs mesurés. Il totalise pour cette année 4 056 unités.

K. A.

You may also like...

0 thoughts on “Le marché des concessionnaires en recul de 3,82 %”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES