Le fisc s’intèresse à la transaction de vente de Citroön Algérie

Le site Tsa-Algérie a révélé que le gouvernement durcit le contrôle sur les groupes étrangers implantés en Algérie. Selon ce quotidien économique en ligne, les inspecteurs de la Direction des grandes entreprises (DGE) de la Direction générale des impôts (DGI) s’intéressent actuellement à la transaction effectuée en février 2008 entre le groupe français GBH et la société privée algérienne CIT. Cette dernière a cédé la distribution et l’importation de la marque Citroën à la filiale locale du groupe de Bernard Hayot (GBH) dans des conditions comptables jugées douteuses. D’après les sources de l’auteur de l’article, les inspecteurs des impôts s’intéressent au côté comptable de cette transaction. Cette enquête intervient dans un contexte difficile pour Citroën en Algérie que le groupe a du mal encore à positionner. Le même article traite aussi du conflit qui a éclaté il y a quelques mois entre la direction de GBH et les agents agréés et qui n’a pas encore vu son épilogue et des distributeurs entretiennent toujours des relations tendues avec le directeur de GBH Algérie.

You may also like...

0 thoughts on “Le fisc s’intèresse à la transaction de vente de Citroön Algérie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES