Le roi de Chine en Algérie

147-04-02

Une des actualités automobiles durant cet été est sans conteste l’apparition d’une marque chinoise accueillie en concession chez GMS, le représentant de Mercedes et autres marques du groupe. En effet, en cette période ce fut le calme en termes de lancement, en raison de bonne vente.
En revanche, la marque chinoise semble faire bouger l’actualité automobile. Elle suscite de plus en plus l’intèrêt : GMS saisi cette période creuse en événements pour faire parler de lui et de la nouvelle gamme Great Wall, marque chinoise dont il vient d’obtenir la représentation exclusive pour le marché. Il introduit d’abord la gamme Pick up en Common rail, une première en Algérie, selon Hadj Abderrahmane, DG de GMS.

En juillet, GMS le représentant de Mercedes VP et prochainement des marques du groupe (Chrysler, Jeep et Dodge) vient de se lancer dans la course au volume en représentant à son tour une marque chinoise, Great Wall, qui signifie grande muraille. Loin pour l’instant de toute menace concurrentielle des produits de sa première représentation, étant donnée que l’importation de Chine des voitures Great Wall ne gênera pas ses produits Mercedes qui ne se situent pas dans le même marché “ni de prix, ni non plus de qualité”, soutient Hadj Abderrahmane, patron de GMS qui n’a pas rencontré de réticence de la part de Mercedes Allemagne à écouler des véhicules de provenance chinoise, d’autant plus que le siège sera indépendant de la marque germanique. En toute franchise il nous déclare ouvertement qu’il y a un marché pour ces voitures et qu’elles sont facilement admises en Algérie.
En ce lançant dans ce marché de prix qui est aujourd’hui confiné dans la fourchette de 500 000 à 800 000 DA, véhicules et camions utilitaires de moins de 2t inclus, GMS par la voie de son patron promet, d’ici fin 2008, de figurer dans le palmarès des gros volumes et nous annonce un objectif de 4 000 unités.
Un objectif qui, d’après lui est réalisable, contenu des investissements consentis par sa société sur quatre pôles régionaux (Alger, Oran, Annaba, Blida) willayas qui viendraient en appui à sa nouvelle démarche commerciale. La rentabilité de ces investissements et tant d’autres motivations ont poussé ce concessionnaire, Mercedes, qui est de concert avec ce qui se fait ailleurs, à représenter une marque chinoise.

Bien que l’importation de véhicules chinois nécessite moins d’investissement et peu de contraintes à les écouler du point de vue produit, Great Wall aura tout le crédit du représentant de Mercedes plus qu’une autre marque chinoise représentée par ailleurs en solo.
A ce titre, le patron nous affirme que les showroom sont séparés de ceux de Mercedes, mais cohabitent sur le même site. Le showroom central, qui est sur le point d’être livré est le plus beau jamais réalisé pour une marque chinoise sur le marché algérien, ce qui en soi donnera du fil à retordre aux concurrents de la même provenance et permettra ainsi à GMS d’aller plus vite. Passé donc le premier semestre, au vu des états statistiques des imports, la Chine semble en phase de devenir le premier fournisseur en nombre de marques en Algérie, en attendant d’asseoir leur dominance. Les marques chinoises continuent à s’implanter à tour de rôle sur le marché automobile : elles sont plus d’une dizaine à débarquer entre 2006 et 2007.

147-03-05 147-04-01 147-04-02 147-04-03

C’est une véritable bousculade au portillon pour vendre des autos chinoises. Ces affluences massives remarquées lors du Salon de l’automobile d’Alger en mars et la Foire internationale (FIA) de juin passé nous amènent à conclure qu’aujourd’hui les voitures chinoises semblent occuper la meilleure alternative pour faire du volume, et ce en dépit du mécontentement manifesté chez les autres concessionnaires représentant des marques, notamment européennes et autres asiatiques (japonaises et coréennes) mais qui a dit que“ fontaine je ne boirais pas de ton eau” ? Beaucoup de critiques ont été entendues ici et là au sujet de ces marques chinoises qui enregistrent des améliorations au fur et à mesure des exigences, mais les lois du marché semblent plus fortes que toute conviction ; c’est pour cela qu’on a vu certains contraints de changer de point de vue et de politique commerciale sur un marché aussi permissif qu’est celui de l’Algérie.
Le constat donc le plus probable au regard des évolutions des importations et des ventes, est que les chinoises mettront deux fois moins de temps que les autres japonaises et coréennes pour s’implanter, puisque actuellement elle font bouger le marché de l’auto.
Et puis, elles semblent bien accueillies par le client algérien, même si l’aprèsvente n’est pas encore au point. En revanche, elles présentent un argument indiscutable : une offre compatible à la demande, au prix défiant toute concurrence pour une première acquisition ; des camions à moins de 800 000 DA TTC !!!

K.A

Gamme Great Wall
Pour une première année d’exercice, des lancements successifs sont au menu de GMS pour introduire la gamme Great Wall, qui se compose de 7 modèles, dont 3 utilitaires et 4 VP.
Pour marquer son arrivée, GMS a choisi de lancer un pick-up So Cool, un double cabine 2.8L en 4×2 affichant 999 000 DA TTC qui va être suivi avant cette fin de mois par le Wungle, un autre pick-up plus luxueux, premier rail commun à haute pression en Chine.
Il sera proposé en 4×2 version double cabine pourvue d’une foule d’options jusqu’à l’ABS, salon cuir etc. Son prix est aux alentours de 1 200 000 DA TTC.

La gamme tourisme qui suivra dans les mois à venir sera composée de 1.3L (grand mur mini SUV), de la i7, une berline avec hayon arrière de 1.3L, convaincante à première vue par son design attrayant, un monospace de 8 places baptisé Cowry 2.0L, GWPERI, la gamme est riche aussi grâce à une version plus sportive appelée Grand mur fleuri.

Great Wall

Great Wall Motor Company Limited Il est le premier constructeur automobile privé de Chine à être coté à la bourse de Hong Kong. Avec plus de 10 années de croissance rapide, Great Wall Motor a accumulé des capacités économiques énormes, devenant le numéro 1 des contribuables pendant trois ans dans la ville de Baoding. En 2004, Great Wall Motor est parmi les 500 principales entreprises de Chine et une des meilleures marques automobiles chinoises. Great Wall Motor fabriquant pour l’essentiel des Pick up, a réussi pendant 6 ans d’affilée à être le leader dans ce domaine, lui valant le surnom de « roi du pick up ». Il a commencé à exporter en septembre 2006 sur le marché européen avec le SUV. Le constructeur était bien entendu très bien représenté lors de sa première exposition en France, au Mondial de l’Automobile de Paris de septembre à octobre.

Great Wall ou la Grande Muraille
Une marque chinoise à retenir

147-04-06

M. Hadj Abederhmane directeur général de GMS

GMS de Hadj Abderahmane semble convaincu que l’heure est venu pour lui de ratisser large pour plus de parts de marché. Pour ceux qui connaissent le représentant de la prestigieuse marque germanique, Mercedes, ils savent que sa stratégie était plus tournée, des années durant, sur le respect de l’image et la protection du label. Le volume des ventes n’a pas été son cheval de bataille, il fallait donc associer son nom avec celui du constructeur sur le marché algérien, et le reste suivra de lui-même. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui peu de gens sont surpris de voir Hadj Abderahamane prendre sous son giron une marque chinoise. Cette manière de procéder renseigne sur l’aspect professionnel de la personne où la précipitation n’a pas de place. Choisir la marque qui répond le mieux à ses aspirations semble trouvée, et c’est Great Wall (qui veut dire grande muraille) un sens que veut aussi donner Hadj Abderahmane à sa future offensive dans les segments à gros volumes, et des prix qui varient entre 600 000 DA et 800 000 DA, avec de nouvelles motorisations et technologies équivalantes aux grands constructeurs. Avec la Grande Muraille, Hadj Abderahmane veut baliser le terrain et se hisser à la tête des meilleures ventes des marques chinoises avant d’aller taquiner les leaders. Il ne cache pas son ambition en déclarant que ses prévisions pour 2008 c’est d’atteindre les 4 000 ventes. Il est assurément à la découverte de la gamme assez large au design accrocheur : Great Wall est un nom à retenir.

Gamme Dodge – Jeep – Chrysler
Depuis quelques mois, le représentant de Mercedes a obtenu l’autorisation d’écouler le reste de la gamme des autres marques du groupe, à savoir Jeep, Dodge et Chrysler. En revanche, l’arrivée de ces marques en concession, qui partageront les showrooms de Mercedes, arriveront successivement à partir de janvier 2008. Les prix sont déjà établis pour certains modèles, tel que le Jeep Kompass qui sera proposé aux alentours de 2 200 000 DA. Parmi ces mythiques tout-terrains le Wrangler est aussi au menu.
Dans la gamme Chrysler, la berline Sebring qui est propulsée par un moteur VWdans sa dernière mouture, partage d’ailleurs la même base technologique que la Dodge Avenger, cette américaine sera proposée à partir de 2 300 000 DA et le Dodge Avenger sera en revanche proposé à 2 100 000 DA. Au segment supérieur, le Dodge Nitro, un SUV qui a connu ses débuts en Amérique, sera proposé à 3 600 000 DA. Le Cliber sera moins onéreux, il affichera 2 000 000 de dinars.

147-04-04 147-05-01 147-05-02 147-05-03

You may also like...

0 thoughts on “Le roi de Chine en Algérie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

  • BAIC se convertira à l’électrique en 2025
    Le constructeur automobile chinois BAIC Motor annonce son objectif à l’horizon 2025 l’arrêt de production et de vente des voiture essence et diesel, rapporte mardi le journal China Daily. Une annonce qui correspond à ...
  • Les batterie lithium-ion rapporterait 18,78M€ à Panasonic en 2022
    Toyota Motor et Panasonic ont annoncé mercredi envisager le développement conjoint de batteries pour des véhicules électriques (VE), un partenariat qui pourrait aider Panasonic à accroître son avance sur le marché des batteries lithium-ion. ...

PUBLICITE

NOS ARCHIVES