SUIVEZ NOUS

EQUIP AUTO

L’AUTOMARCHÉ

  • Les violences faites aux femmes, un sujet pour les entreprises 8 décembre 2019
    Harcèlement numérique, conjoint violent exerçant dans la même entreprise ou venant épier la salariée travaillant dans un magasin... "Les violences conjugales, si elles relèvent de faits de la vie privée, peuvent néanmoins intervenir ou se prolonger dans le cadre de l’entreprise", estime le gouvernement. Parmi les 30 […] Lire l'article
  • Le nîmois Phytocontrol innove dans les analyses alimentaires 8 décembre 2019
    "Nos équipes R & D ont imaginé une innovation majeure pour les opérateurs de fruits et légumes, afin de prouver l’absence de traitement avec des dithiocarbamates", affirme Éric Capodanno, le directeur scientifique et cofondateur, en 2006, du spécialiste de la sécurité sanitaire des aliments et des eaux […] Lire l'article
  • EDF Renouvelables s'épanouit en Égypte 8 décembre 2019
    En attendant le déploiement du plan solaire français de 30 gigawatts, EDF étend sa toile à l’international. Sa filiale EDF Renouvelables vient de signer un nouveau partenariat en Égypte. Après la mise en service, avec l’entreprise égyptienne Elsewedy Electric, de deux centrales photovoltaïques d’une capacité de 130 MW […] Lire l'article

Peugeot et Renault reviennent

114-01-05Que pourrait-on conclure à la clôture du premier semestre de l’exercice automobile cette année, si ce n’est que le marché algérien vient de confirmer son recul de 10%; un recul voulu par les concessionnaires eux-mêmes qui ont réduit les importations comme nous le confirme l’état des imports fournis par le Cnis. Excepté le couple Renault et Peugeot qui probablement se sont donné le mot, ou tout simplement ont su gérer, ou ont les moyens de faire face à un climat hostile à l’importation automobile.
Tout le reste des concessionnaires et même les leaders du marché expert à l’international comme Toyota et Chevrolet ont géré cette volonté des pouvoirs publics de freiner les importations avec beaucoup de précautions et ont ainsi volontairement comme de bons élèves réduit leurs importations (lire tendance (P4) ; et d’ailleurs toutes les asiatiques, en général ont confondu volonté de réduire la facture de l’importation par l’instauration de taxe et la demande même du marché.
La politique de l’autruche que les marques françaises ont pratiquée par probablement une meilleure vue du marché ou tout simplement par une meilleure gestion en temps de crise ont su tirer leur épingle du jeu. Renault s’est montré plus agressif qu’il ne l’a jamais été sur le marché algérien. Il représente le plus gros budget publicitaire en 2009 et pratique des prix imbattables que personne ne peut concurrencer au point où certains concessionnaires à voix basse s’interrogent s’il n’ y a pas pratique du dumping ; des remises de 120 000 DA sur un véhicule low cost, du jamais vu sur le marché, nous dit-on. Mais la fin justifie les moyens.
Au vu des résultats, l’actualité au prochain semestre promet d’être plus animée; certains vont sûrement entamer leur nuit blanche, le Salon de l’automobile en septembre va nous le prouver. En attendant des nouvelles, appréciez la toute dernière coréenne de Kia qui hausse le ton dans son segment des berlines compactes.

K.Alilatene

You may also like...

0 thoughts on “Peugeot et Renault reviennent”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE