Isuzu l’autre menace pour la concurrence

131-03-02

On se souvient du feuilleton Diamal et Elsecom qui, par un passé récent, étaient les deux représentaient de la marque Isuzu en Algérie. Le premier importait du Japon, le second de Turquie. Comme Diamal est le représentant et distributeur officiel de cette marque, en Algérie et dans d’autres pays, il s’est alors opposé à cette double représentativité. Diamal a donc pu récupéré la marque pour les camions et Elsecom a gardé le segment des bus.

Diamal, sentant l’importance de ce segment, s’est déjà jeté dans la bataille. Il est présent sur le terrain de la communication. Des pages entières sont consacrées aux petits camions avec une palette assez large et des prix fort intéressants. Le mois de Ramadhan dernier, il a offert des remises importantes. Pour ce numéro, nous vous présentons le tout nouveau Isuzu série N.
Des retouche esthétiques, un passage aux normes Euro IV et l’offre commence à partir de 3.5t jusqu’à 6.5t, voir plus de 7t. Un moteur qui bénéficie d’un turbo compresseur à géométrie variable et d’une injection par rampe commune pilotée électroniquement. Ce moteur 3l passe de 130 ch. à 150 ch. et le couple progresse de 285 Nm à 300 Nm.
Isuzu N, avec son 3.5t de PTAC dérivé des gammes supérieures, sera sans doute le modèle phare qui livrera bataille à l’ensemble de la concurrence dans le domaine de BTP et de la construction. L’équipement qu’il offre facilitera le choix aux acquéreurs, avec des vitres électriques et teintées, fermeture centralisée des portes. La cabine est en deux versions, étroite pour NKR de 1.69 m de large et l’autre NPR de 1. 99 m, l’une on l’apprécie en ville et la seconde pour les trajets sur routes.

Fiche technique ISUZU SERIE N
Architecture moteur : 4 cylindres en ligne, longitudinal
Puissance fiscal en ch. : 10
Cylindrée cm3 : 2 999
Suspension : AV essieu rigide, ressorts à lames elliptique à amortisseurs
Hydrauliques. AR : essieu rigide et ressort à lames
Freinage : hydraulique double circuit
Assisté AV : disques ventilés, AR : tambours. ABS en option, ralentisseur par volet sur échappement.

Chez la concurrence ,ce type de modèle, même s’il existe, reste méconnu du public, à l’image de son rival direct Mitsubishi Canter. Cependant, pour Isuzu, le regard sera sûrement braqué vers le coréen Hyundai, qui a déjà sorti de nouveaux modèles avec des motorisations différentes à large utilisations.
Diamal, qui connaît sûrement le terrain, cherchera un équilibre pour éviter un choc frontal et gagner plus de parts de marché. Le marché de l’utilitaire et petit camion est plus important encore que celui du tourisme, à plus d’un titre, et dans ce cas on fait allusion au chiffre d’affaires.

JJ.D

You may also like...

0 thoughts on “Isuzu l’autre menace pour la concurrence”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

  • BAIC se convertira à l’électrique en 2025
    Le constructeur automobile chinois BAIC Motor annonce son objectif à l’horizon 2025 l’arrêt de production et de vente des voiture essence et diesel, rapporte mardi le journal China Daily. Une annonce qui correspond à ...
  • Les batterie lithium-ion rapporterait 18,78M€ à Panasonic en 2022
    Toyota Motor et Panasonic ont annoncé mercredi envisager le développement conjoint de batteries pour des véhicules électriques (VE), un partenariat qui pourrait aider Panasonic à accroître son avance sur le marché des batteries lithium-ion. ...

PUBLICITE

NOS ARCHIVES