Iranienne ou Roumaine pour l’Algérie

149-11-01

La marque Roumaine Dacia, ne semble plus s’arrêter avec son unique modèle Logan, qui se décline à une grande vitesse (Berline, break et une version utilitaire). Le lancement de la première Logan, une voiture à 5 000 Euros qui a succité la curiosité en Europe, prend un autre plaisir, celui de franchir le pas et de s’inviter aux grands événements comme le dernier Salon de Frankfurt. Ce pick up Low cost, a été hérité de la plateforme du MCV et il reprend les mêmes motorisations essence et diesel. Pour ceux qui connaissent la marque, cela ne constitue en aucun, une surprise, ce pick-up est tout simplement, une suite logique dans la stratégie du groupe, du fait que la naissance de la berline à la base était destinée pour les pays émergents où le prix est un argument de taille.

Dacia, a donc une place, facile à acquérir dans certaines régions du monde, moins regardant sur quelques exigences esthétiques, de confort et dans des cas même de sécurité. Il est aussi clair, que la segmentation n’est pas aussi juste, chez les professionnels qui cherchent l’utilité et les différentes utilisations d’un vrai pick-up, ni la longueur, ni la largeur et encore moins la capacité du chargement ne peuvent convaincre les habitués de ce segment (pick-up). Le marché algérien, a trouvé une autre parade, à savoir les véhicules chinois qui demeurent jusque-là indétrônable dans l’imitation des grandes marques et moins chères. Les exemples ne manquent pas, chez nous pour ces modèles, qui n’ont pas fait long feu, on citera e n t r e autre, la Gol de VW, du m ê m e gabarit et aussi, l’anc i e n n e Dacia qui est une simple réplique de la R12, cette voiture utilitaire introduite dans un passé récent a connu un lancement en grandes pompe, elle a été un véritable fiasco commercial. A moins de cinq années, Dacia risque de refaire la même erreur, on parle évidemment pour le marché algérien où il existe des spécificités qu’on ne retrouve pas dans son pays d’origine ou en Europe de l’Est. La sortie officielle de ce nouveauné de Dacia est programmée pour fin 2007 ou début 2008, car sa commercialisation commencera en Roumanie, même si le constructeur reste avare dans son communiqué de même qu’avec les photos (deux) qui ont été fournis à la presse, on notera quand même quelques pièces ayant un goût de déjà vues appartenant aux anciens modèles de Renault, qui sont largement amorties. Cependant, rien n’est i n d i q u é quant à sa provenance, on parle également de l’usine d’Iran pour activer sa pénétration sur le marché algérien.

149-11-02

T.C

La fièvre du Low cost

Après les véhicules légers, les utilitaires…
Un pari est lancé entre les constructeurs Français et Italiens (PSA et FIAT), de mettre sur le marché en 2008, un mini utilitaire pour un prix très attractif et d’attaque, qui se situerait aux alentours de 10 000 euros. Légèrement moins grand que les Ludospace du groupe PSA, à savoir Berlingo et Partner, il sera construit sur la base de Fiat Punto 3. L’idée d’un tel utilitaire moins cher a été encouragée grâce à son lieu de fabrication, qui est la Turquie où le coût de la main d’oeuvre demeure inférieur dans le pays de ses initiateurs, le choix du constructeur n’est autre que TOFAS, l’associé de FIAT.

You may also like...

0 thoughts on “Iranienne ou Roumaine pour l’Algérie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES