Séminaire africain sur le service client

C´est à Alger que c´est ouvert le Toyota Customer service marketing (TCSM). Il s´agit d´un séminaire d´envergure continentale qui réunit des professionnels de la marque nippone autour d´un thème très important, à savoir le service client. Placé sous le patronage de la maison mère (Toyota Motor Corporation, ou TMC), le séminaire aborde différents thèmes dans le domaine de l´après-vente.

D´après M. Hassaim, le nouveau patron de Toyota Algérie, ce conclave est une opportunité pour se mettre au diapason des nouvelles techniques de l´après vente à plus forte raison que le monde de la technologie automobile enregistre chaque jour des évolutions notables. “Ce rendezvous annuel est un excellent espace d´échange d´expériences. Même si l´on pense que tout le monde est sur la même longueur d´ondes, il y aura toujours quelqu´un pour apporter sa propre expérience, ou proposer une meilleur mouture dans l´action de travail », a expliqué M. Hassaim. Ce dernier a également expliqué que le TCSM inclut une nouvelle approche du service après vente. Il est ainsi question de la mise en application du programme baptisé “Kaizen ». Ce programme, qui repose sur le principe d´une amélioration continue, est scindé en deux phases. La première est une approche de base qui repose sur la certification des dealers. La seconde s´articule autour d´un procédé encore plus avancé. En somme, tout cela est conçu pour consolider davantage le Toyota qualité service ( TQS) et le Toyota juste in time (JIT) Pour cette édition qui se tient à Alger, pas moins de 90 professionnels sont venus de différents pays d´Afrique, alors que 20 ont été envoyés par la maison mère (TMC) en compagnie d´autres observateurs représentant plusieurs acteurs de la chaîne mondiale de l´automobile. Les travaux du séminaire ont essentiellement tourné autour de la politique et de la vision de la maison mère (TMC) sur le Toyota service marketing (TSM). Le programme Kaizen a également été au centre des intérêts. Des ateliers de travail ont, en outre, été ténus sur la gestion de la pièce de rechange, le service technique et le Field opération. Au terme de la journée, les hôtes ont été conviés à une visite des installations de Toyota Algérie. Il est cependant à noter que le programme TCSM a été initié par la maison mère en 1990. La version africaine du TSM a vu le jour en 2002 par l´organisation du 1er séminaire en Afrique du Sud. L´année suivante, c´était au tour de l´Egypte de le tenir. Le Kenya en 2004 et puis l´Algérie en 2005.

Un nouveau service en gestation

Toyota Algérie annonce le prochain lacement d´un nouveau service. C´est un concept intitulé “Express maintenance » et qui repose l´offre d´un service de révision périodique de haute qualité. Ce service qui répond au standard de Toyota Motor corporation utilise des moyens et des techniques à la pointe de la technologie. Ce procédé permet, entre autres, de réduire le temps de travail à un maximum qui ne dépasse pas les 60 minutes. Il est à noter que ce nouveau service vient en à -point avec le service de nuit lancé en mai dernier. Ce programme permet aux clients de Toyota de bénéficier de prestations jusqu’à minuit.

 

You may also like...

0 thoughts on “Séminaire africain sur le service client”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

  • Les premières Peugeot made in Algérie dès 2019
    Après une longue attente le projet d’implanter une usine de montage à Oran à coté de son concurrent Renault Production (depuis 2014), verra le jour après la signature de l’accord pour créer une co-entreprise ...
  • Les utilitaires de l’année 2017
    Le nouveau fourgon de Peugeot affiche des lignes plus cubiques que son prédécesseur. Le nouveau venu de la marque au lion a été élu le van de l’année par le journal français l’argus. Six ...

PUBLICITE

NOS ARCHIVES