Fin de mission pour Mokhtar Mahdjoub

Après plus de sept années chez Renault- Algérie, comme patron de la communication, Mokhtar Mahdjoub a été remercié par le nouveau patron qui a succédé à M. Michel Tranche, en l’occurrence M. Galloustian…Le représentant de la marque au losange en Algérie, en se séparant de l’homme qui nouait des contacts avec la presse nationale en constituant un agenda des journalistes “triés sur le volet” (reprendre la phrase d’une consoeur d’un quotidien national), ne semble point arranger le nouveau boss.

Renault-Algérie, classé tantôt 3e tantôt 4e dans le classement général des meilleurs ventes, car trahi par le manque de communication sur le problème de son moteur Dci, veut redorer son blason pour au moins maintenir Dacia Logan, et dans l’espoir de voir les autres produits décoller. Il a donc fallu simplement pointer du doigt M. M o k h t a r Mahdjoub. Il faut aussi reconnaître que rien n’a été fait en cette période de crise où la Mégane II avait touché le fond, alors qu’elle était appelée à se battre sur le terrain de Peugeot 307 et autre Toyota Corolla. La presse qui a rendu compte de certaines péripéties des clients de Renault Mégane II, n’a pas eu de réactions du concessionnaire qui a opté pour “la politique de l’autruche”, allant même jusqu’à exclure certains organes de presse de son événement et des plannings publicitaires en guise de sanctions. La stratégie oeil pour oeil, dent pour dent a donné l’effet inverse : Renault, en Algérie, peine à se débarrasser de son handicap “Dci à pompe injection défaillant”.
M. Galloustian, à son installation et dans une interview, avait mit l’accent sur une communication offensive afin de se débarrasser de cette étiquette qui lui colle à la peau, mais rien n’est fait. Le fusible a sauté, M. Mahdjoub est tout indiqué.
La presse qui lui a toujours été acquise n’a pas soufflé mot publiquement, cependant il ya des chuchotements lors des rendez-vous de lancement d’autres concessionnaires pour soulever cette éviction inattendue de l’homme que certains journalistes présentaient comme un faiseur d’événements Renault.
Le constructeur français, par la stratégie de son P-DG Carlos Ghosn, de relever sa marque et de reprendre le terrain perdu dans les pays où il a toujours été présent, a commencé à faire mouche et particulièrement en Algérie. Renault se réorganise chez nous, il se met au même diapason des autres pays touchés par le redéploiement à effet “Ghosn”, les têtes doivent changer, pour ne pas dire sauter, pour permettre à Renault de retrouver le chemin qui est le sien.

You may also like...

0 thoughts on “Fin de mission pour Mokhtar Mahdjoub”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

  • BAIC se convertira à l’électrique en 2025
    Le constructeur automobile chinois BAIC Motor annonce son objectif à l’horizon 2025 l’arrêt de production et de vente des voiture essence et diesel, rapporte mardi le journal China Daily. Une annonce qui correspond à ...
  • Les batterie lithium-ion rapporterait 18,78M€ à Panasonic en 2022
    Toyota Motor et Panasonic ont annoncé mercredi envisager le développement conjoint de batteries pour des véhicules électriques (VE), un partenariat qui pourrait aider Panasonic à accroître son avance sur le marché des batteries lithium-ion. ...

PUBLICITE

NOS ARCHIVES