Les asiatiques en forme et les européennes en recul sur le segment B+

logan dacia

Renault-Symbol_2013_1280x960_wallpaper_03Nissan suny301Si les parts de marché se sont érodées sur les segments A et B, en revanche le B+ s’en est bien sorti de ce recul du marché du neuf. Ce segment est peuplé par les modèles locomotives des marques comme Dacia Logan qui a dominé le segment avec un volume de vente de 24 526 en 2014 contre 26 548 en 2013, soit une régression des ventes de 7,62%, mais en accaparant 26,80% de parts de marché, suivie de la légendaire Hyundai Accent qui a doublé ses ventes entre 2013 et 2014, en passant de 14 826 ventes réalisées en 2013 à 24 111 ventes réalisées en 2014. Elle enregistre ainsi la plus forte progression de parts de marché qui passe de 13,84% à 26, 35% Parmi les modèles en recul des volumes des ventes, la Dacia Logan (24 526 , -7,6%), la Clio Symbol (13 218, -32,5%), la Peugeot 301 (9 191, -61,2%) et la Citroën c-elysee (3 225, -50%). Dans le reste des modèles asiatiques en forme, on notera Hyundai Accent (24 111, 62,63%), Toyota Yaris (4 283 unités, 11,7%), Nissan Sunny (2 917, 2,42%) et Chevrolet Sail (12196 , 257,6%). Si le segment C a totalisé 16 358 ventes en 2014 contre 20 185 en 2013, en recul annuel de 18,9%, le segment C+ est, en revanche, en progression de 7,93%. Plus on monte en gamme et mieux le marché se porte bien. Sur le C et C+, on dénombre plus de 23 modèles, totalisant un volume de ventes de 29 508 en 2013 et 26 420 en 2014. La bataille frontale entre modèles qui font l’image de marque sur ce segment de marché est rude entre les modèles comme Seat Leon, Peugeot 308, VW Golf et Renault Mégane, Citroën C4, Toyota Auris et Ford Focus. Au peloton des ventes, Seat Leon domine le marché en délogeant la Peugeot 308 avec la meilleure performance du segment, soit 5 844 unités Leon vendues en 2014 contre 3 365 en 2013 ce qui porte sa part sur le segment à 35,73%. La Peugeot 308 a enregistré un recul des ventes en 2014 de -33,19 %. Elles sont passées de 5 173 en 2013 à 3 456 en 2014, un recul qui se justifie par la rude concurrence sur un segment où l’image de marque est très prise en compte chez les acquéreurs de ce segment au profil jeune et branché. Si la Seat Leon se porte bien, ce n’est pas vraiment le cas de la Golf pour qui l’étau s’est resserré entre la Leon, Peugeot 308 et Mégane Renault. Bien qu’elle se positionne 3e vente du segment, il en demeure qu’elle a enregistré un recul de 45% de ses volumes qui se sont volatilisés en faveur de ses concurrentes. Ainsi, la Golf qui a trouvé 5 273 acquéreurs en 2013 n’a pu conquérir que 2 861 nouveaux en 2014. Même sort pour Mégane Renault et Citroën C4 qui ont vu leurs volumes diminuer de 40% et 52%. En 2014, ce sont 1 752 Mégane vendues contre 2 993 en 2013. La Citroën C4 est passée de 1 089 à 715 unités vendues pour la même période. Sur ce segment, le marché est monté en gamme, en cette raison les allemandes plus bourgeoises Audi comme A3 qui a vu ses volumes augmenter de +125%, passant de 279 unités à 629 avec une part sur le segment de 3,16% Sur le C+, les modèles sont généralement des véhicules routiers tricorps dominés par la Toyota Corolla qui détient 25,89 de parts de marché pour un volume de 2 605 unités vendues en 2014, suivie de la Skoda Rapid (2 000, 19,88 de PM) et Octavia (1 600, 15,90 de PM) et arrivent ensuite Chevrolet Cruize avec 1 289 ventes, en recul en 2014 et la Kia Cerato (904, 8,98% de PM), puis Hyundai Elantra loin derrière avec 0,72% de parts de marché.

You may also like...

0 thoughts on “Les asiatiques en forme et les européennes en recul sur le segment B+”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES