La coordination des BSTP signe une convention-cadre avec cinq grands groupes industriels publics

signature bstp: ggip

Les Groupes Industriels publics et la coordination des Bourses de sous-traitance et de Partenariat ont procédé à la signature de convention-cadre, hier le lundi 23 Octobre 2017, au siège du Groupe industriel SNVI, à Rouïba portant sur le développement d’un partenariat avec les pme privé agissant dans la sous-traitance industrielle locale.

Cette rencontre co-organisée par la direction du développement et de la sous-traitance industrielle du Ministère de l’Industrie et des Mines, dirigée par Mme Djohar Haddi et la coordination de toutes les bourses Est-Centre et Ouest de sous traitants présidée par Kamel Agsous, s’est déroulée en présence de  M. Yousfi, le Ministre de l’Industrie et des Mines.

La convention cadre a été paraphée par le P-DG de la  coordination des BSTP et les grands donneurs d’ordre aux sous-traitants,  les P-DG des  cinq groupes Industriels notamment SNVI, AGM, IMETAL, GICA et Elec El Djazair, représentant le noyau structurel de l’activité de la sous-traitance. Cette convention sera ce support pour obtempérer les blocages constatés entre les partenaires publics, gros consommateurs de composants et les Pme privés activant dans la sous-traitance (assembleurs et fabricants).

Le Ministre après avoir ouvert la rencontre avait écouté studieusement et répondu aux attentes des intervenants de l’assistance composée dans sa majorité de plusieurs chefs d’entreprises, filiales de grands groupes publics et des pme privés, des investisseurs et des experts indépendants agissant dans le secteur de la mécanique de précision, de la maintenance industrielle et d’assembleurs de composants pour l’industrie de l’énergie et de la mécanique automobile.

Bien que le nombre de sous-traitants est estimé selon M Kamel Agsous entre 900 et 1 000, il demeure en dessous  des attentes et des objectifs attendus du secteur en terme de contribution au Pib national.

 Le pays selon Yousfi n’est pas très industrialisé, nous avons beaucoup de point fort dans des domaines à t-il préciser en guise d’encouragement  mais  a insisté sur les progrès à faire progrès dans l’ingeneering. Il  avait surtout insisté sur le fait d’apprendre à exporter et  souligné que c’est  un  métier extrêmement difficile au regard de la connaissance des règles du commerce international et s et lois de  la concurrence international.

Pour redémarrer la machine industrielle, à savoir  développer d’avantage le tissu de sous-traitants industriels, devrait selon lui compenser  d’abord la demande locale  des grands groupes pour donner un coup de pouce au PME qui  jusque là cette commande inaccessible à en croire certaines des déclarations recueillies sur les stands  des fabricants.

You may also like...

0 thoughts on “La coordination des BSTP signe une convention-cadre avec cinq grands groupes industriels publics”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

  • Les premières Peugeot made in Algérie dès 2019
    Après une longue attente le projet d’implanter une usine de montage à Oran à coté de son concurrent Renault Production (depuis 2014), verra le jour après la signature de l’accord pour créer une co-entreprise ...
  • Les utilitaires de l’année 2017
    Le nouveau fourgon de Peugeot affiche des lignes plus cubiques que son prédécesseur. Le nouveau venu de la marque au lion a été élu le van de l’année par le journal français l’argus. Six ...

PUBLICITE

NOS ARCHIVES