Divergence inutile

114-01-04 Cette 10ème édition du Salon de l’automobile d’Alger, qui a fermé ses portes cette semaine,a connu au moins une présence de taille, à savoir l’Association des concessionnaires, cette dernière est née à quelques jours seulement de l’inauguration de cet événement et qui est évidemment tombée à point nommé, pour la simple raison qu’on a constaté des dérapages de certains professionnels de l’automobile que seule cette organisation peut régler, à l’image d’Elsecom qui a exposé un modèle d’une marque déjà représentée par Sovac et aussi d’IMM (Tunisie) qui a importé des pick-up de Chine que General Motors par le biais de Diamal dénonce, car pour lui, il est le seul représentant d’Isuzu en Algérie.

Le président de l’association AC2A a d’ores et déjà du pain sur la planche. Trouver un équilibre et imposer les premières règles déontologiques sont les urgences de l’heure. La logique et la sagesse doivent l’emporter afin de permettre à l’ensemble de faire un chemin en rang serré et de faire face aux exigences de la professionnalisation et surtout aux différentes réglementations à venir. L’association est née pour être une force depropositions dans un cadre organisé ; il n’est donc pas nécessaire aujourd’hui de jouer aux trouble-fête. Le marché de l’automobile en Algérie est assez important où personne ne peut prétendre à lui seul accaparer la totalité des parts. Créer des divergences inutiles au moment où tout semble aller dans le bon sens ne donnerait que des perdants et personne n’en sortira grandi

M.C.

You may also like...

0 thoughts on “Divergence inutile”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES