Chute des parts du Lowcost

177-02-01

Le marché automobile qui est à 70% des ventes est financé par les crédits. Après la suppression du crédit des banques publiques, les banque privées se sont succédé l’une après l’autre. Une suppression qui s’est exprimée par le durcissement d’accès au crédit. Une mesure issue d’une volonté de supprimer les crédits à la consommation qui entre dans le registre de la réduction de la facture d’importation. La banque d’Algérie ne prête plus d’argent aux banques privées pour le crédit hors investissement. Après Cetelem, voici la banque Baraka qui est sommée selon certaines sources des concessionnaires, de suspendre le crédit automobile. La clientèle la plus touchée est celle des berlines tricorps où les ventes commencent à se décliner, ce qui explique la première chute des ventes enregistrées au mois de mai. En attendant, l’assainissement des dossiers en cours a tendance à la baisse et va s’accentuer dans les mois à venir, selon le banquier, à moins que ces banques étrangères ne se renflouent les caisses d’ailleurs, ce qui n’est pas évident dans ce contexte de crise économique.

You may also like...

0 thoughts on “Chute des parts du Lowcost”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES