Les ventes en marche arrière

177-02-20

Le marché automobile selon l’état des ventes publié par l’AC2A marque son premier recul au mois de mai comparé à avril où de belles performances ont été réalisées.

177-02-03

 

On notera qu’en dépit des volumes assez importants comparés aux années précédentes, la tendance à la baisse est significative. Malgré la forte progression sur le segment des poids lourds, Hyundai a tout de même perdu 808 unités sur le marché du véhicule léger, comparant le mois de mai à avril, il a ainsi vendu 2 752 véhicules particuliers contre 3 560 en avril, il totalise engins TP compris 3 243 contre 3 938 le mois dernier.
La même baisse a été observée chez l’autre marque conquérante Chevrolet qui a perdu des parts dans le segment de bataille où se loge l’Aveo tricorps; ainsi, ce sont 2 219 unités Aveo qui ont été écoulées au mois de mai contre 2 568 en avril.
La marque française qui a repris de plus belle sur le marché a aussi vu baissées ses ventes au mois de mai comparé au mois précédent. La marque au lion a vendu 2 203 contre 2 611unites en avril.
Cette tendance a été remarquée chez l’ensemble des marques qui effectuent l’essentiel de leur vente à crédit. A l’exception de la marque Suzuki qui cartonne encore avec l’Alto ancien Maruti. Il est passé ainsi de 1 334 unités vendues en avril à 1 518 en mai. Même tendance de croissance comparée les deux mois 2009 à 2008 où il a réalisé 1 340.
Le comparatif 2008 à 2009, concernant la tendance des ventes au mois de mai montre qu’il y a recul du marché. On est loin des réalisations à raison de plus de 4 000 unités/mois observées dans le top 5 du podium occupé par Hyundai, Toyota, Renault, Chevrolet et Peugeot, qui, alors respectivement ont réalisé 4 250, 3 760, 4 020, 4 080 et 2 328.
La courbe ascendante a commencé au mois d’avril si nous devions comparer les deux exercices. Certains incombent cela à l’absence du Salon international de l’automobile qui se tient habituellement au mois de mars, qui booste les ventes durant les mois cités, d’autres justifient cela par les nouvelles mesures prises dans le but de brider la demande du marché automobile.
Il est à noter que la fin du premier trimestre est marquée par une baisse du marché du vehicule de tourisme.
Certains concessionnaires fondent leurs espoirs sur la tenue du Salon fin septembre pour une éventuelle reprise, d’autres pessimistes ou plus réalistes se sont préparés à une décadence du marché. D’ici-là, il faut s’attendre à ce que tout aille au bénéfice des futurs clients qui verront les prix des véhicules chuter.

A.C.

You may also like...

0 thoughts on “Les ventes en marche arrière”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES