Un SUV hors pair

113-01-01

Lorsque les concepteurs de chez VolksWagen ont pensé donner naissance à un SUV, ils se sont fixé comme objectif « d’enfanter » une voiture destinée à jouer les premiers rôles dans sa vie. La venue au monde de ce tout-terrain a encore une fois confirmé que le gène allemand a encore de très beaux jours devant lui.

113-04-02 113-04-05 113-04-07

Le Touareg, puisque c´est de lui qu´il s´agit, a hérité de ce que Volkswagen dispose de meilleur. En dépit de son jeune âge, le challenger joue avec beaucoup de grâce à l´intérieur de la cour des grands. Ses attributs naturels et ses prouesses sur le terrain lui ont valu un accès mérité au sein du très fermé club des 4×4 de luxe. D´ailleurs, le nom donné à ce Volkswagen n´est pas fortuit. L´assimilation à la tribu des hommes bleus reflète à la fois cette volonté du respect des traditions, ainsi que la fierté d´appartenir à une caste dont l´une de ses qualités essentielles réside en la possibilité de s´adaptater à toutes les conditions de vie. Le Touareg de la marque au double V offre à ses occupants l´ambiance d´une digne berline de luxe, le dynamisme d´une sportive, ainsi que la débrouillardise d´un 4×4 de race.

A l´extérieur

Force est de reconnaître que le Touareg affiche clairement son appartenance au clan germanique. Sa coupe, du reste originale, garde néanmoins les traits de famille. La mâchoire carrée dégage un air de robustesse. La calendre quelque peu empruntée au Phaeton et les optiques qui ressemblent à ceux de la Passat miroitent la triple vocation de l´automobile. L´allure générale de ce tout-terrain est assez imposante. Avec une longueur de 4,75 mètres sur 1.93m de large et 1.72m de hauteur, le Touareg affiche des mensurations de malabars. Ces chiffres le placent parmi les toutterrains les plus imposants du marché. Ces lignes pures qui se prolongent d´une manière rectangulaire procure au mastodonte un profile unique. Les observateurs les plus avertis lui trouveront néanmoins une certaine ressemblance avec le Cayenne de chez Porche. En effet, les deux voitures partagent le même modèle de châssis. Une pièce d´assises que les spécialistes en la question ne manquent pas de souligner le caractère d´excellence. Beau à regarder, le Touareg est un redoutable séducteur. Cambré sur ses “pattes » arrières, le véhicule dégage le punch des athlètes de performances. Celui-ci incarne l´esprit du parfait tout-terrain grâce à une garde au sol d´environ 300 mm et une hauteur de passage de roue de quelque 580 mm. La baie arrière recouverte de vitres fumées rajoute à son mystère. Le pourtour ceinturé de chrome se prolonge jusqu’au seuil de la malle arrière. La poupe imposante est frappée du sigle de la voiture. En somme, le tout-terrain de Volkswagen n´est pas fait pour se faire discret. Ce dernier, qui a été conçu pour attirer les regards, semble remplir parfaitement sa mission.

Dans l´habitacle

L´espace intérieur du Touareg respire le luxe. L´odeur du cuir embaume l´habitacle. Celle-ci est certainement diffusée par les matériaux du salon. Les plastiques en mousse tapissent l’essentiel de l´intérieur. Il faut vraiment fouiner dans les compartiments inférieurs pour croiser des plastiques. Un mélange de matériaux nobles est soigneusement couché sur les différents compartiments. Ainsi, le placage de bois rouge, du chrome et aluminium cohabitent avec beaucoup de finesse.La console centrale dispose de nombreuses fonctions. Une chaîne Hi-fi, doté de huit haut parleur, libère des décibels à couper le souffle. La température est réglable à loisir. Les passagers de l´avant peuvent chacun choisir le degré Celsius qui leur convient. Des commandes de diffusion d´air sont également agencées à l´arrière. Deux au milieu et deux autres au niveau des montants latéraux. La planche de bord est présentée sous forme de cadrans multiples.

Ceux destinés à l´indication de la vitesse de croisière ainsi que les tours minute se taillent la part du lion au sein du tableau de bord. Par contre, ceux qui servent de témoin de la température du moteur et de jauge d´autonomie du réservoir à carburant sont pour leur part d’un format réduit. Si le design des cadrans est fait à l´ancienne, un ordinateur de bord a été incorporé au beau milieu de tout cela. Doté d´une bonne cybernétique, cet outil aide énormément au pilotage du 4×4. Le crapahutage se fait à l´aide de commande électronique. Il faut cependant mettre le levier de la boîte à vitesse sur la position du point mort avant de passer en mode tout-terrain. A ce propos, il convient de signaler que le mode 4×4 est scindé en deux parties. La première permet d´évoluer en dehors des sentiers battus. La seconde est pratiquement la même mais sauf que celle-ci est plutôt faite pour se tirer d´affaire devant les situations les plus pénibles. Les passagers de l´avant comme ceux de l´arrière disposent d´une prise de courant qui peut servir au rechargement d´un téléphone mobile ou alors pour le branchement d´un ordinateur portable.L´espace à bord est tellement généreux que cinq adultes y seront très bien logés. Les petites marques d´attention ne manquent pas. C´est notamment le cas des plafonniers pour les passagers de l´arrière, ainsi que la condamnation centralisée des portes étendue aux occupants de l´arrière. Les exemple du genre sont nombreux pour ne citer enfin que l´espace réfrigéré de la boîte à gants et le double pare-soleil. Le premier frontal et le second latéral. Les espaces de rangement ne se comptent plus. Ces derniers sont habilement dissimulés.

Sur la route

Pour ceux qui savent apprécier les bonnes œuvres, se mettre au volant du Touareg devient une authentique partie de plaisir. Agréable à conduire et maniable à souhait, la voiture traduit une tenue de route digne d’une grande routière. Il faut dire que le confort est au rendez-vous. Le conducteur comme ses passagers profitent de sièges à réglage électrique. Une nuée de positions est offerte. Rien n´a été laissé au hasard pour que l´on se sente comme dans un sofa. Une manette se charge même de caler à différents positions les vertèbres du bas du dos. Cette sensation de massage dorsal permet de glaner les bornes sans ressentir le besoin de se dégourdir les jambes. Ce 4×4 équipé d´une motorisation TDI, 2.5 litres qui développe 75 étalons, est l’un des rare SUV à atteindre des pics de vitesse avec autant d´aisance. Associé à une boîte à vitesse manuelle à six rapports, les agréments de conduite répondent présent dès les premiers appels de la pédale d´accélération. Le 4×4 adhère efficacement au bitume, vire à plat et courbe très peu au freinage. Le système d´amortissement associé à des pneumatiques larges se jouent des nids de poules et digèrent parfaitement les turpitudes du relief accidenté lorsque l´on s´aventure sur les chemins escarpés. Cela dit, la voiture est truffée de fonctions qui participent à une conduite exemplaire. C´est l’exemple du control électronique de la trajectoire (ESP), le frein moteur (EBS), l´aide au freinage d´urgence (HBA) sans parler de l´assistant au freinage classique plus connu sous le nom de l´abréviation ABS ou encore du système de control de la traction. En dépit de ses performances, le SUV se montre peu gourmand. Sa consommation de mazout est plutôt raisonnable.

Le Touareg est disponible chez Sovac avec un rapport qualité-prix des plus attrayants. Le modèle pack plus à boîte à vitesse manuelle est affiché à 5.055.000 DA TTC. La version d´entrée de gamme est, quant à elle, proposée à 4.830.000 DA TTC. Les versions à boîte à vitesse automatique commencent à 5.010.000 DA TTC et se terminent à 5.235.000 pour la déclinaison Pack +.

Nabil M.

You may also like...

0 thoughts on “Un SUV hors pair”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES