Les chiffres de la fatalité au menu du Salon

On notera la présence en force de la Gendarmerie, de la police et autres organismes concernés par la sensibilisation autour de la prévention routière. Des prospectus par milliers ont été distribués au public visiteur qui est plus porté sur l´opportunité de lancer une petite affaire dans le précontrôle ou autre atelier de diagnostic sur ces chiffres de fatalité routière.

Notre intention a été focalisée aussi sur ces chiffres effarants malgré la légère baisse constatée entre l´année 2004 et les 9 premiers mois de 2005. En effet, le nombre de blessés est passé de 48 765 à 43 115 et de 3 277 a 2 720 pour le nombre de morts. Parmi ces blessés, on a comptabilisé 3 000 nouveaux handicapés en 2004. Et ce n´est pas fini si on n´arrive pas à maîtriser les facteurs majeurs et réels de cette hécatombe. En dépit de cette baisse, un représentant de la protection des piétons n´est pas satisfait du résultat, car pour lui, ce n´est pas une maîtrise d´un quelconque plan de charge qui signifie une maîtrise définitive de ce phénomène. Donc selon lui, on pourrait s´attendre à une autre hausse dans les années à venir. Fatalisme ou tout simplement beaucoup reste à faire dans ce domaine ou il faut changer cette vision officielle qui incombe en partie au facteur humain. Mais à cela, le contrôle technique s´il vient à se généraliser, lèvera le voile sur toutes les défaillances, y compris celles de l´après-vente concessionnaires.

T.A.

You may also like...

0 thoughts on “Les chiffres de la fatalité au menu du Salon”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES