Rendre à César ce qui appartient à César

114-01-05 L’année 2008 tire à sa fin, le secteur de l’automobile se porte bien et le sera davantage au moins pendant trois ans, croit-on conclure, suite à la déclaration, de M. Karim Djoudi, qui rassure que l’Algérie est à l’abri de la crise finacière mondiale et ne révisera pas d’ici-là ses dépenses publiques.
En effet, la tenue dernièrement du Salon international des travaux publics atteste de cette bonne santé du secteur et apporte de l’enthousiasme aux opérateurs.
L’engouement des entreprises pour la réalisation et l’entretien du réseau routier attestent du moins pour le moyen terme un avenir prometteur encore pour le marché automobile.
En attendant, les chiffres clés, qui ont été réajustés à la hausse par le Cnis (à lire dans notre livraison du 1 au 15 décembre), la bataille pour la pole position n’a pas encore livré tous ses secrets. Une chose est sûre : le troisième dégrèvement du droit de douane en septembre 2009, pour les marques européenne, va annoncer la fin de la récréation aux asiatiques.
Issu de l’accord d’associations avec l’Union européenne, le démantèlement tarifaire douanier pour principalement les véhicules de provenance d’Europe qui atteindra o % dans trois ans pour le VU, va leur permettre de reprendre leur marché traditionnel.

K.A.

You may also like...

0 thoughts on “Rendre à César ce qui appartient à César”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES