Panique à bord

114-01-05 (1) Généralement le mois de janvier n’est pas connu pour une riche actualité automobile hormis la préoccupation courante des concessionnaires à livrer les reports de décembre de l’exercice antérieur pour satisfaire une clientèle soucieuse du “mélisme”.
Janvier 2009 fait exception. Un nouveau cap que prend le marché automobile algérien se dessine déjà suite aux nouvelles décisions. De prime à bord par le report à la fin de l’année du Salon international de l’automobile d’Alger qui se tient tantôt en mars, tantôt en avril.
Ensuite, AC2A qui se démarque en ce début d’année, en faisant le ménage des Salons régionaux qui fleurissent en chaque ville d’Algérie. Une décision, qui ne sera pas sans effet, même si le manque de professionnalisme de ses braderies est à décrier. Les concessionnaires dans le silence reste quelque peu sceptiques et accueillent mal ces décisions qui tombent à la fois dans un contexte de panique mondiale qui risque de chambouler leurs plans marketing et communications et donne ainsi du fil à retordre à ses équipes.
A cela s’ajoute l’application des nouveaux taux d’intérêt du crédit entre 11 et 12% hors taxe, qui a encore renforcé ce sentiment d’appréhension quant à une chute des ventes en 2009. Le coup sera accusé par les gros volumes du marché, nous dit-on en off.
Avant la clôture du mois, vient cette dernière nouvelle tel un effet d’annonce. Le ministre de l’Industrie et de la Promostion des investissements clôt le débat, qui a été ouvert par certains relais de la presse au dernier trimestre de l’année 2008 quant à une quelconque réalisation d’une usine de montage ou de sous-traitance en Algérie. Le ministre affirme et rassure qu’il n’en est rien à ce sujet. Dans un marché du laisser-faire et laisser- aller, du nouveau, il y en aura en 2009.
Mais, heureusement que la passion l’emporte sur la raison, pour cela notre journal a eu la primeur d’annoncer officiellement l’arrivée des voitures américaines sur le marché, à savoir le groupe Chrysler Jeep et Dodge qui permettra aux clients de faire le choix face à cette panoplie d’offres, même si elle est plus onéreuse.

K.A.

You may also like...

0 thoughts on “Panique à bord”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES