L’occase, un autre espace

114-01-04 Le mois de ramadhan est devenu pour les concessionnaires une période d’animation et de convivialité, qui rapproche partenaires et clients. Les soirées sont un moment beaucoup plus, de détente loin des pressions habituelles. Les deux premières semaines étaient riche en événements, vu le nombre de concessionnaires qui s’accroît chaque année pour rejoindre le club des soirées ramadhanesques.

Cette idée qui a fait son chemin, renseigne sur l’importance du contact à maintenir tout le long de l’année et d’afficher sa présence en permanence, contrairement à ceux qui voient en ce mois une période de ralentissement des ventes ou du désintéressement des Algériens beaucoup plus penchés sur une autre consommation qui engendre des frais supplémentaires donc à soustraire du budget de l’achat d’une voiture. Le marché automobile connaît en ce moment une véritable embellie, on a même assisté les mois derniers à des ruptures de stocks ou à une indisponibilité de certains modèles et segments. Cette faille a été dans plusieurs cas exploité par des récentes marques et principalement les Chinoises. Sur un autre volet et qui constitue un thermomètre en matière de besoins, c’est tout simplement les voitures d’occasions, les souk hebdomadaires sont pris d’assaut très tôt le matin, et les prix ne reflètent pas généralement la réalité ni l’état des voitures mises en ventes par les particuliers. Ce constat donnerait à réfléchir doublement à certains concessionnaires qui n’ont pas encore atteint le degré voulu en matière de marketing et de positionnement. De vieux modèles du souk continuent à tenir la dragée haute et narguent, les showroom et leurs expositions. Le langage technique utilisé paraît plus limpide et accessible pour les vendeurs que pour les acheteurs, tout le monde trouve son compte. L’auto-marché, lance à partir de cette édition, une rubrique nouvelle, qui touchera le marché de l’occasion, et d’autres suivront encore, il ouvrira ses colonnes à d’autres acteurs qui gravitent autour de l’automobile. Le poids lourd et les utilitaires seront au menu et auront une place prépondérante sur cet organe, le marché bouge les créneaux se diversifient, aucun ratage n’est permis. Nous resterons à l’écoute de tous, pour que L’auto-marché demeure l’espace des professionnels.

M.C

You may also like...

0 thoughts on “L’occase, un autre espace”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES