Le crédit Toyota et l’effet inverse

141-03-04

Ce que nous avons prédit dans notre précédente édition au sujet du crédit automobile sans apport lancé par Toyota-Algérie, s’est bel et bien produit. La campagne a donné l’effet inverse, une première en matière de communication et de marketing.

Avant que les clients ne se rendent compte que le crédit en question touchaient plutôt les gros salaires, les chaises du stand de Toyota affichaient complet et une queue interminable s’est vite constituée. Aux derniers jours du Salon, l’image était toute autre, des sièges vides et les regards des gens étaient indifférents. Toyota a marqué de son empreinte cette 11e édition du Salon d’Alger.

You may also like...

0 thoughts on “Le crédit Toyota et l’effet inverse”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

  • Les premières Peugeot made in Algérie dès 2019
    Après une longue attente le projet d’implanter une usine de montage à Oran à coté de son concurrent Renault Production (depuis 2014), verra le jour après la signature de l’accord pour créer une co-entreprise ...
  • Les utilitaires de l’année 2017
    Le nouveau fourgon de Peugeot affiche des lignes plus cubiques que son prédécesseur. Le nouveau venu de la marque au lion a été élu le van de l’année par le journal français l’argus. Six ...

PUBLICITE

NOS ARCHIVES