La demande, l’argent et la patience

L’Auto marché avait prédit cette évolution spectaculaire des ventes automobiles et ce regard optimiste n’est pas le fruit du hasard, car un ensemble d’éléments et de témoins verts étaient annonciateurs d’une telle progression. Ce qui a caché cette visibilité à certains concessionnaires est à rechercher dans l’instabilité de leur équipe marketing et dans d’autres cas parfois dans la capacité et la compétence de faire face aux différents changements des textes de lois pas seulement dans le domaine automobile mais de toute l’économie du pays.

Les résultats annuels du marché automobile 2011 sont les plus explosifs depuis l’ouverture du marché algérien à l’importation. En effet, près de 400.000 véhicules ont été introduits et dédouanés. 2011 serait-elle une année exceptionnelle au vu de son taux d’accroissement de plus de 40% ? Ce à quoi on tentera d’y répondre selon le déroulement des évènements, non pas pour spéculer sur l’année 2012 qui n’est pas encore acquise au même taux de croissance, mais, en tout cas, ce chiffre aurait pu être double si ce n’est l’incapacité des fournisseurs à répondre à toute la demande et qui ont vendu même du délai à défaut de disponibilité, ce qui renforce notre position de premier marché et premier consommateur automobile de la région et du monde arabe.

C’est prouvé, à ceux qui énoncent et croient que Renault conditionne l’installation de son usine en Algérie avec le retour du crédit, alors s’ils veulent bien l’entendre, la barre des 400.000 véhicules consommés annuellement est franchie sans le crédit. En Algérie, l’automobile se paye cash et voire même finance les concessionnaires automobiles, étant donné que des délais d’attente entre la commande et la livraison dépassent les 3 mois et, du coup, dépassent aussi le cadre réglementaire qui autorise 45 jours.

Au vu de la demande, l’automobile a bravé tous les interdits et les pouvoirs publics n’ont pas été très regardants aussi bien en termes de respect des cahiers de charges, de service et encore moins sur les normes de sécurité, ce qui aurait pu être un frein moteur. La demande est là, l’argent aussi, voire même de la patience.

Sinon, quoi de neuf pour cette année qui démarre en trombe ; ça pleut les nouveautés pour mieux affronter les temps et surtout la concurrence à venir sur d’autres segments que celui du particulier.

K.A

You may also like...

0 thoughts on “La demande, l’argent et la patience”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

  • BAIC se convertira à l’électrique en 2025
    Le constructeur automobile chinois BAIC Motor annonce son objectif à l’horizon 2025 l’arrêt de production et de vente des voiture essence et diesel, rapporte mardi le journal China Daily. Une annonce qui correspond à ...
  • Les batterie lithium-ion rapporterait 18,78M€ à Panasonic en 2022
    Toyota Motor et Panasonic ont annoncé mercredi envisager le développement conjoint de batteries pour des véhicules électriques (VE), un partenariat qui pourrait aider Panasonic à accroître son avance sur le marché des batteries lithium-ion. ...

PUBLICITE

NOS ARCHIVES