La concurrence ne nous fait pas peur

A l’image de certains initiés concessionnaires automobiles absents dans le palmarès des ventes livré dans le dossier en ouverture, les représentants des marques poids lourd que nous avons essayé de toucher n’ont pas été réactifs à nos sollicitations afin de présenter à leur tour le bilan des ventes 2005. Compte tenu de notre impératif de bouclage, nous y reviendrons dans la prochaine édition. Pour cette fois, nous vous livrons l’état du marché vu par Jérôme Barioz, directeur commercial de Renault Trucks.

L’auto-marché : quel est le bilan de Renault Trucks pour l’aée 2005 et avezvous atteint les objectifs que vous vous êtes fixés ?

M. J. Barioz : Pour nous, 2005 était une très boe aée et je dirai même excellente ; on n’a pas le chiffre total de la marque Renault parce qu’il y a beaucoup de véhicules qui rentrent par l’intermédiaire de carrosseries mais on devrait atteindre les 1 000 véhicules lourds. C’était une aée un petit peu différente des aées précédentes parce qu’il y a eu beaucoup plus de ventes de (1 à 5) véhicules du marché des petits opérateurs privés qui a bien redémarré en 2005. On s’était fixé un objectif d’environ 800 unité, on a atteint les 1 000 unités. De ce fait, on a dépassé nos objectifs.

Comment vous vous positioez sur le marché des véhicules lourds en Algérie ?

Renault se situe sur l’ensemble des segments de ce marché : concernant le secteur public, il s’agit de véhicules spécifiques de voirie ou de chantiers souvent avec des caractéristiques techniques assez pointues ; quant au secteur privé, Renault Trucks a un gros marché de transport conventioel 4×4, 4×2 et puis un marché de véhicules transporteurs 6×4 qui correspond à des transports plus lourd et, enfin, Bee pour tout ce qui est travaux publics et terrassement. En plus des ces trois segments, Renault Trucks est présente sur un segment plus léger qui est le porteur 10 toes (plateaux de transport conventioel).

Le marché des véhicules lourds en Algérie coaît une concurrence rude, je dirai même farouche, sachant que les Chinois débarquent sur ce marché. Qui sont vos concurrents ?

C’est vrai qu’on est sur un marché compétitif et c’est naturel, mais pour nous, les Chinois ne représentent pas une menace car les clients du lourd ont besoin de véhicules performants qui ne tombent pas en pae à tout bout de champ et dont la pièce de rechange est disponible et bien sûr une consommation raisoable en gazoil et huiles, alors que les véhicules chinois c’est tout l’inverse de ce que je viens d’avancer. Donc, un client qui s’adresse à Renault Trucks n’achète pas un prix mais s’offre un véhicule performant qui lui fera gagner de l’argent, par contre, celui qui achète un véhicule chinois aujourd’hui, il achète un prix et il en paye les conséquences après utilisation. Pour ce qui est de nos concurrents européens, ils sont présents sur le marché et ils font leur travail, mais hormis la SNVI qui détient la plus grande part du marché, on est classé premier suivi de MAN en deuxième position et d’Iveco en troisième position puis Mercedes qui sont les derniers des européens.

Peut-on avoir des chiffres ?

Sans rentrer dans les détails, Renault Trucks est en pole position sur le marché du véhicule lourd parce qu’on a un réseau qui couvre l’ensemble du pays (les régions Sud, Est, Centre et Ouest) ; c’est un réseau large, soit près de dix concessioaires. Nous sommes la meilleure couverture du territoire et ça on est les seuls à pouvoir le dire, de plus, nos fonctioaires sont de plus en plus professioels et de plus en plus qualifiés. D’autant plus, on a un service après-vente “hot line” service dit “Allo assistance 24h/24” qui permet à nos clients chauffeurs et chefs d’entreprise qui ont une question ou un problème de faire déjà un premier diagnostic par téléphone ; c’est une spécificité de Renault Trucks . Il faut ajouter à cela que nos véhicules sont très cous de la plupart des mécaniciens et garagistes indépendants ce qui facilite largement leur réparation par rapport à un véhicule concurrent.

Puisque vous ne craignez pas la menace chinoise, quel concurrent vous fait peur ?

La question n’est pas de se faire peur, la question est comment servir au mieux nos clients ? Pour nous c’est évident, il faut mettre le paquet et développer notre réseau pour plus de proximité avec le client et je ne vois pas de concurrent qui fasse la même chose, donc je pense que vendre des véhicules lourds en Algérie à l’ensemble du marché à partir des bureaux de vente n’est pas le service auquel s’attend le client algérien et en cela notre approche du marché est meilleure de celle de nos concurrents.

Vous savez sûrement que vous êtes plus cher que vos concurrents pour ne pas dire la marque la plus chère du marché ; que pensez-vous de cela ?

Renault Trucks mise sur la qualité du produit et sa disponibilité et le service après-vente et non pas sur le prix, c’est vrai qu’on est plus cher qu’un véhicule chinois parce que mettre en place et développer un réseau coûte de l’argent.

Quelle est la position de l’Algérie sur le marché maghrébin par rapport aux ventes ?

L’Algérie est un marché de 4 000 véhicules et elle représente le Maroc et la Tunisie réunis. Sur le marché maghrébin, Renault Trucks est aussi en première position suivi de MAN puis d’Iveco et en dernier de Mercedes.

Qu’en est-il du marché africain ?

Le marché de l’Algérie est l’un des plus importants après celui de l’Afrique du Sud et sur ce marché, on est premier avec Mercedes et MAN.

Y a-t-il des nouveautés pour Renault Trucks en 2006 ?

Il y a des nouveautés en perspective mais c’est un peu tôt pour en parler, mais d’emblée, je peux vous dire qu’il y aura du nouveau au Salon de l’automobile en mars et certainement une nouveauté à la Foire d’Alger. La nouveauté portera essentiellement sur l’amélioration de nos produits.

Pourrait-on coaître vos objectifs et prévisions pour cette aée ?

Pour l’aée 2006, nous souhaiterions faire encore mieux que l’aée précédente. Nous avons prévu 1 000 véhicules et nous espérons atteindre les 1 200 véhicules lourds.

Imane R.

You may also like...

0 thoughts on “La concurrence ne nous fait pas peur”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES