SUIVEZ NOUS

L’AUTOMARCHÉ

  • Le marché des puces mémoires flash a fondu de 29% en 2019 21 février 2020
    Plombé par une chute des prix moyens de 46% en un an, le marché mondial des puces mémoires flash NAND a fondu de 29% en 2019 à un peu moins de 45 milliards de dollars. Tous les grands fabricants sont durement pénalisés à l’exception d’un seul, Intel, qui résiste à la crise. Et le coronavirus […]
  • La France, numéro deux européen dans le développement de médicaments innovants 21 février 2020
    Le syndicat de l'industrie pharmaceutique, le Leem, a chargé l’association MabDesign de réaliser une étude sur les médicaments de thérapie innovante (MTI). Publiée le 19 février, elle place la France au deuxième rang européen  - derrière le Royaume-Uni - en nombre de MTI en cours de développement. Dans une […] Lire l'article
  • Comment Infineon veut atteindre la neutralité carbone en 2030 21 février 2020
    Le fabricant allemand de puces électroniques Infineon Technologies se donne l’objectif de devenir neutre en carbone d’ici à 2030. Il prévoit de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 70% d’ici à 2025.   Devenir neutre en carbone d'ici à 2030. Telle est l’ambition d’Infineon Technologies […] Lire l'article

Alger s´offre la Rolls-Royce Phantom

104-03-06

Le luxe fait son entrée en Algérie, et ce n’est pas une surprise. Le marché automobile n’arrête pas de s’agrandir et permet à plusieurs constructeurs d’investir. Si Rolls Roys a choisi Alger comme première capitale maghrébine pour présenter au public son premier modèle, c’est que la clientèle existe. L’entrée en lice du segment de limousine de prestige est, donc, une preuve supplémentaire pour ceux qui doutent encore du marché de l’automobile en Algérie.

Les premières exclamations d´admiration n´auront pas manqué de fuser parmi la nombreuse assistance lorsque le voile sous lequel était dissimulée la Phantom a laissé découvrir un pan du bouclier avant. La Rolls-Royce aura assurément fait sensation au cours de sa présentation en avant-première, en marge de la tenue du Road Show de BMW. Ce model qui est sorti des usines anglaises de Goodwood en 2003, a, semble-t-il, été dédié à la mémoire des concepteurs du Phantom I et II des années trente et autres Silver Cloud des années 1960. D´ailleurs, le produit a su prendre le meilleur des deux automobiles pour donner lieu à une création qui frise la perfection. Pensée avec force art et technologie, le nouveau Phantom est un véhicule à la pointe de l´innovation.

M. Saâd, DG d´Algérie Motors, présente à  SE M. l´ambassadeur du Royaume Uni l´étoile du Raod Show : une Rolls Royce “So Britishà€?.
M. Saâd, DG d´Algérie Motors, présente à SE M. l´ambassadeur du Royaume Uni l´étoile du Raod Show : une Rolls Royce “So Britishà€?.

Les lignes extérieures, somme toutes viriles, s´estampent une fois qu´on accède dans l´habitacle. L´odeur du luxe est confortée par une ambiance de cuire raffinée, cachemire et boiserie de haute facture Le chrome étincelant est également présent avec insistance. L´accès à bord de la limousine se fait par des portes antagonistes qui s´ouvrent à partir du milieu de la voiture. Cette formule a été adaptée afin de faciliter l´accès à bord, en association avec un plancher plat. Les sièges en cuire subtilement incurvés donnent à l´habitacle une touche conviviale. La planche de bord est entièrement en bois rouge.Ce matériau se loge aussi dans les accoudoirs et autres tables pliantes à l´arrière. Une horloge “So Britishà€? se transforme en un ordinateur de bord sur une simple pression sur un bouton. Les cadrans ont préservé leur cachet d´antan. Idem pour le volant un peu trop mince pour la panoplie de “rondeurà€? qu´offre l´habitacle. Mais ceci a sciemment été laissé en l´état. Il semblerait que cela représente l´essence des Rolls.

SE M. l´ambassadeur de la République d´Allemagne “lorgneà€? du côté de la BMW série 7, pendant que son homologue de la Grande-Bretagne échange des politesses avec Ulrich, directeur de la région Europe et Moyen-Orient chez Rolls Royce.
SE M. l´ambassadeur de la République d´Allemagne “lorgneà€? du côté de la BMW série 7, pendant que son homologue de la Grande-Bretagne échange des politesses avec Ulrich, directeur de la région Europe et Moyen-Orient chez Rolls Royce.

Rien n´est laissé au hasard. Un parapluie a même été logé à l´intérieur des portières arrières. Ces dernières se referment par une simple pression sur un bouton placé à droite du passager. Inutile de faire quoi que ce soit si la porte ne ferme pas bien. Un système mécanique se charge automatiquement de bien la coincer. Les astuces de ce genre sont innombrables dans le Pahntom. Le joyaux de quatre roues dispose d´amortisseurs électroniques, d´une suspension pneumatique à correction d´assiette, à double triangulation à l´avant et multibras à l´arrière. Ajouté à un empattement long et des pneus à profile haut, la maniabilité du véhicule à de quoi mériter sa légende. A ce propos, il convient de rappeler que le Phantom chausse des pneus spécifiques qui permettent de rouler pendant 170 bornes à une vitesse de 80 km/h, lors de la survenue d´une crevaison. Le V 12 de 5.7 L diesel, signé BMW, reprend toutes les caractéristiques dignes d´une Rolls. Les Anglais utilisent le terme Waftability qui veut dire caractère aérien pour traduire la puissance de cette mécanique. Dans les brochures du véhicule, il est précisé que le bolide passe de 0 à 100 Km/h en seulement 5,7 secondes. D´après des statistiques, il se révèle que la Phantom est leader mondial dans le segment des limousines de prestige. Une place largement méritée.

N.M

You may also like...

0 thoughts on “Alger s´offre la Rolls-Royce Phantom”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE