Toutes les nouveautés automobiles pressenties et les prix 2012

ac_3

Le marché automobile 2012 accueillera de nombreuses nouveautés. Certains se sont déjà annoncés avant l’événement automobile d’Alger, qui se tiendra du 15 au 25 mars au Palais des expositions, les Pins maritimes (Safex), à commencer par la toute dernière Hyundai Eon qui a anticipé sur ses concurrentes, alors que d’autres se réservent le droit d’exclusivité à ce salon, à l’image de la Nissa Sunny. Sur un autre segment du marché, de belles offres sont aussi au menu, à l’image de la Cfao, un grand groupe de distribution automobile, américaine, allemande, soit quatre grandes marques, à savoir Chevrolet, BMW, MINI et OPEL. Nous y reviendrons sur toute l’actualité du salon au jour le jour sur notre portail automobile, lautomarche.com

 

La sécurité routière au menu central

La 15e édition du Salon de l’automobile d’Alger, qui ouvrira ses portes ce jeudi 15 mars et s’étalera jusqu’au 25 du même mois, revêt, encore une fois, comme thème central la sécurité routière. A cet effet, un pôle prévention routière sur 1.200 m2 est dédié à tous les acteurs et organismes impliqués dans cela. Pour la première fois à la conférence inaugurale du Salon, des animateurs de cette thématique, en la personne de M. Abdelouahab Hammouche, responsable de communication de ce pôle, ont été associés pour que la presse porte échos des intentions de ce regroupement de différents acteurs, afin de devenir une force de propositions et impliquer davantage la société civile dans le but d’arriver à des solutions en mesure d’éradiquer ce fléau, dont le nombre d’accidents est insoutenable.

Une thématique bien accueillie par l’ensemble des membres de l’AC2A qui étaient favorables à une telle initiative de la SAFEX et qui n’altère en rien le charme du Salon de l’automobile, vecteur de rêve d’accéder à la plus belle cylindrée du moment. Les membres de l’AC2A se sentent impliqués de près, comme a voulu l’exprimer M. Sofiane Hassnoui, P-DG du groupe Hassnaoui, pionnier dans le secteur automobile, comme un sous-ensemble aux côtés des pouvoirs publics, qui ont déjà fourni un effort dans les réformes du code de la route,mais interpelle ceux-là sur d’autres volets directement liés au phénomène d’accidentologie qui devrait se faire les uns avec les autres et non pas les uns après les autres. A savoir : pour plus de répression sécuritaire, à travers le permis à points, le contrôle de pesée, le cycle de repos et de conduite des chauffeurs pour les poids lourds, comme il le souligne bien,M. SofianeHassnaoui qui, à divers salons, a initié au sein de son entreprise des actions de sensibilisation à l’endroit des enfants et pour qui la problématique de la sécurité routière doit être prise dans une vision plus globale, ce qui implique une éducation routière, préparer les enfants à des comportements plus préventifs, ou adopter un autre mode de consommation automobile plus doté en sécurité, comme le signifie M.Nourdine Hassaïm, président de l’AC2A, et il conclut, qu’en somme, il faut des directives fermes en ce sens car il y a déperdition de vies humaines, sans parler de ces effets sur l’ensemble de la société par les handicaps que cela génère.

D’autres questions, comme l’adhésion de l’AC2Aà investir dans la sous-traitance, étaient aussi menu de la conférence. Et à ce sujet, les avis semblent diverger entre les membres de l’association des concessionnaires, dont quelques-uns ont bien voulu exprimer, plus que d’autres, le voeu d’investir dans cette filière, comme l’a fait, ce jour, M. Omar Rebrab, P-DG de Hyundai, mais demande des gages de protection du marché par des taxes qui, actuellement, ne dépassent pas les 5% de droits de douane à l’importation ce qui, de fait, pose la problématique de compétitivité entre production locale et celle importée et en plus d’unmarché miné par la contrefaçon, beaucoup moins chère. Aussi, le cadre règlementaire actuel, soutient-il, est plus en faveur à l’importation qu’à la production locale. Le manque de visibilité sur la protection du marché ne nous invite pas à investir en ce sens. En revanche, il n’exclut pas son intérêt à le faire dans le domaine de l’industrie du plastique ou du verre, surtout si, de plus, les pouvoirs publics imposent la ligne de conduite vers la fabrication.

K.A.

You may also like...

0 thoughts on “Toutes les nouveautés automobiles pressenties et les prix 2012”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES