Hyundai i10, l’as du segment A

Essais 1 236 vues 0 0
153-04-01

De notre envoyé spécial à Palerme (Italie) : Mourad Cheboub
Désormais chez Hyundai, le nom des modèles portera la lettre « i » suivie d’un chiffre. Cette lettre qui composera une triptyque : inspiration, innovation et intelligence pour la marque coréenne, est aussi une ambition de faire de tous les modèles un concentré de voiture par excellence sur tous les segments.

153-04-02 153-04-04

On a eu l’occasion de découvrir la première de la série, à savoir la i10, qu’on a essayée sur les routes italiennes, dans la région sicilienne, (Palerme) et nous vous livrerons en exclusivité les premières photos, les appréciations et les sensations vécues à bord de celle qui remplacera l’Atos. Cette dernière qui refuse de mourir, ne sera pas retirée du marché algérien, elle sera toujours commercialisée, en même temps que sa remplaçante. La i10 sera à Alger avant la fin de ce mois de février, donc simultanément avec les autres pays européens et autres régions du monde. A première vue, ce nouveau modèle se détache totalement de l’ancien. Plus de personnalité, d’agressivité et de charisme dans le segment des petites voitures, la i10 n’a pas été avare sur tous les plans, le design interne et externe donne un air de grand changement et de rupture des lignes rigides en prenant plus de centimètres en longueur et en largeur, l’espace devient généreux dans ce gabarit de citadine compacte. Le choix des matériaux ainsi que leurs couleurs (bi ton) lui donnent cet esprit berline. Si en Europe la i10 doit s’attaquer à plusieurs modèles, en l’occurrence Renault Twingo, Fiat 500 et Citroën C1, Peugeot 107 ainsi que Toyota Aygo, en Algérie son positionnement ne trouvera pas de réelles difficultés car, non seulement ces modèles n’existent pas mais aussi elle se présentera comme une voiture de ville d’actualité qui casse avec la simplicité des petites. Avec cette i10, on a parcouru plus de 250 km en plusieurs étapes tout en essayant les différentes versions Diesel et essence en boîte automatique et manuelle. Les routes et autoroutes auxquelles a été soumis le dernier né Hyundai, ne l’ont à aucun moment mis en mauvaise posture. La voiture rassure même à une vitesse supérieure à 140 km/h, une stabilité assez remarquée. Le confort intérieur fait oublier certains chemins rocailleux e t a c c i d e n t é s empruntés pour le besoin des essais. La nouveauté dans ce modèle est l’introduction du Diesel et la version 1.2l. Le marché algérien très demandeur en Diesel et inexistant sur ce segment, Hyundai détient un atout déterminant pour perpétuer le succès de l’Atos. Selon les responsables coréens rencontrés à Palerme lors du lancement, la i10 se placera à coup sûr comme “l’as” du segment A. Tout a été étudié dans ce sens, le véhicule répond aux normes européennes en matière d’environnement. Ainsi, les versions et les motorisations sont assez diversifiées, deux moteurs essence en boîte auto et manuelle ( 1.1l de 66 ch et 1.2l de75 ch.) et Diesel 1.1 de 75 ch. L’année 2008 commence pour Hyundai Algérie avec un ensemble de nouveautés, toutes seront appelées à maintenir la tradition de leader, la i10 qui apporte de l’innovation pourra être l’attraction du marché.

Oh, Sang Gyu, directeur pour la zone Afrique
Hyundai Algérie est notre priorité pour 2008

 

 

153-04-06 Lors de notre séjour à Palerme pour le lancement et les essais de la nouvelle Hyundai i10, nous avons aussi profité de l’occasion pour nous rapprocher des responsables coréens et de connaître leurs ambitions sur le marché algérien et de nous entretenir sur leur représentant dans ce pays. Nous avons donc rencontré sur place le boss de Hyundai pour l’Afrique, en l’occurrence M.Oh, Sang Gyu. Il est déjà depuis 8 ans à Dubaï où est basé le siège régional, et cette année il est passé comme le responsable premier de la zone Afrique. A nos questions, il répond sans détours et affiche un grand intérêt pour les résultats réalisés par HMA (Hyundai Motors Algérie), M.Oh, nous lance demblée qu’il fera de l’Algérie sa priorité pour cette année 2008. Il est aussi connu que le groupe Rebrab, le représentant de la marque a souffert en 2007 de l’approvisionnement de ses deux modèles phares, à savoir l’Accent et l’Atos, qui l’ont pénalisé alors que le marché était demandeur. M. Ho, rassure que cela ne se reproduira plus car, il juge qu’il existe une marge de progression intéressante dans notre pays et les volumes de vente n’arrêtent d’augmenter. Sur ce sujet, les prévisions de M.Omar Rebrab sont de pas moins de 44 000 unités à écouler pour l’année 2008, un chiffre qui demande une attention et un soutien particuliers de la part des Coréens pour leur représentant afin d’être réalisé. M.Ho, se dit très optimiste car, il croit que la compagnie fournit de grands efforts pour donner une meilleure image de la marque à travers le monde, avant de préciser qu’ils sont présents dans tous les grands événements et notamment sportifs de la planète et là, insiste-t-il est notre meilleur gage. Pour les prévisions annoncées par M. Rebrab, le Coréen a une totale confiance dans ce sens. Reste aussi ce problème qui persiste dans la pièce de rechange afin de fournir HMA par les différentes références, qui n’arrêtent pas à chaque fois d’être soulevées, et là le responsable pour l’Afrique nous a confié que cela aussi a été pris en charge et le problème est résolu et mieux encore, avant la fin 2008, il y aura des espaces de stockage des plus importants en Egypte qui fourniront directement l’Algérie et d’autres pays du continent. Le choix du pays des pharaons est plus que judicieux ne serait-ce que pour la distance qui rapproche les deux pays.

M.C

You may also like...

0 thoughts on “Hyundai i10, l’as du segment A”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES