Une citadine par excellence

Dossiers 1 044 vues 0 0

Aux amoureux des belles italiennes, le représentant de Fiat en Algérie, Ival en l’occurrence, vient de restituer l’un des models qui a longtemps fait la fierté du constructeur Européen. Il s’agit, en effet, de la Fiat Uno en version améliorée. Le model qui n’a pas pu être présenté au cours de la dernière édition du Salon international de l’automobile d’Alger, en raison d’un léger contre-temps, promet de chambouler l’ordre établi dans le segment où il concourt.

99-14-04 99-14-05 99-14-06

La notoriété que la Uno a consolidée auprès du consommateur algérien 20 années durant constitue une longueur d´avance sur ses concurrentes. Acela s´ajoute la place de choix dont jouit le label italien chez le consommateur national. Aussi bien les avertis que les amateurs s´accordent à dire que les véhicules Fiat sont des produits conçus pour vivre longtemps. Cela est notamment le cas des parties moteurs. Outre la robustesse qu´ils garantissent, la technologie des mécaniques Fiat reste paradoxalement l´une des plus faciles en termes d´entretiens et de réparations. A cela s´ajoute un autre argument convainquant, à savoir le prix des pièces de rechange qui demeure le plus bas du marché, le tout avec une disponibilité qui couvre l´ensemble du territoire national. Il y va sans dire que le propriétaire d´une nouvelle Fiat Uno dormira moins stressé que celui qui vient d´opter pour un model qui vient juste de faire connaissance avec notre bitume.

Un modèle repensé

La nouvelle Fiat Uno a été entièrement revisitée, même si les designers n´ont pas trop touché à son essence. En effet, la Uno a gardé intactes ses lignes extérieures. Des lignes droites et fluides qui ne se perdent pas dans les courbes futuristes. Le bouclier avant a pris des formes agréables. Au dessus de ce dernier trône une toute nouvelle calandre. Les optiques rectangulaires offrent à la citadine un regard de séducteur. Ces touches particulières restituent fidèlement l´image des véhicules Fiat de l´âge contemporain. La partie arrièrè a, elle aussi, subi un léger lifting qui est particulièrement perceptible au niveau des feux arrière. Il est, par ailleurs, à déplorer l´absence du troisième feu de stop à l´arrière du véhicule. Hormis ces quelques détails, la Uno est fidèle à son image.Même les poignées des portes à poussoirs sont au rendez- vous. C´est dans l´habitacle que la voiture a été le plus relookée. L´on retrouve un volant bien galbé qui permet une bonne prise en main des différentes manœuvres. La planche de bord a été redessinée de telle manière à agencer de nouveaux espaces de rangement. Un petit couvercle dissimule soigneusement l´espace cendrier et l´allumecigare. La console teintée en beige contraste avec le gris foncé du tableau de bord. Toutes commandes en rapport avec la climatisation, la ventilation-chauffage et le dégivrage sont disposées de manièrè à être atteintes sans trop d´efforts. Le levier de vitesse a également changé de forme. Le model disposé ressemble aux bras propres aux models sportifs. Une sellerie sobre tapisse les portières. A l´arrière, l´ambiance est conviviale. L´espace est assez généreux. Trois personnes adultes peuvent voyager dans un confort acceptable. Il faut dire que la garde aux genoux assure une certaine liberté aux jambes même si cela se fait au détriment du conducteur qui se retrouve obligé de céder un peu de son confort personnel. Heureusement que cela se rattrape avec la bonne flexibilité des dossiers des sièges avant. La malle arrière fera certainement le bonheur des familles nombreuses. Cette dernière a hérité d´un impressionnant gain d´espace en raison du transfert de la roue de secours vers le compartiment moteur. Sous le capot se cache une mécanique surprenante. Il s´agit du moteur 1.3 Fire à injection directe, le même qu´on retrouve dans la Palio, à la seule exception que la motorisation de la Uno ne bénéficie que de huit soupapes.

99-14-07 99-14-08 99-14-09

Une tenue de route impeccable

Sur la route, la nouvelle Uno ne passe pas inaperçue. Les yeux se rivent à son passage et les têtes se retournent aussi. L´on est indéniablement intrigué et heureux à la fois de revoir ce model sous de meilleurs jours. La satisfaction qu´a procurée cette voiture a même poussé quelques-uns à nous apostropher sur la route afin d´en savoir d´avantage.

Ce qu´il convient de dire, c´est que la voiture s´est révélée être une citadine par excellence. Elle se faufile très bien à travers les ruelles des centres urbains et justifie une aptitude avérée à la conduite tempérée. En somme, c´est une voiture souple et légère à souhait. La direction obéit aux manœuvres avec une facilité déconcertante. Et pourtant, cette fonction ne jouit pas du dispositif d´assistance. L´on a effectivement remarqué que cette option aurait été de trop si elle venait à être adaptée au véhicule. Ce n´est qu´en position d´arrêt qu´une petite pression se fait ressentir sur le volant.

En marche, l´on peut même penser que la direction est bel et bien assistée. Le 1.3 Fire dissimulé sous le capot procure beaucoup d´agréments de conduite. Avec ses six chevaux fiscaux et une cylindrée de l´ordre de 1 241.86 m3, le moteur peut se targuer d´être aussi puissant que peu gourmand. Les rapports courts de la boîte à vitesses sont un autre atout au moteur afin de prouver son dynamisme. Même si la voiture a pour vocation d´évoluer en ville, elle ne manquera par de répondre présent lorsqu´on lui demande de jouer au sportif.Le troisième rapport peut facilement atteindre les 100 kilomètres/heure en peu de secondes. Et quand la quatrième vitesse vient prendre le relais, la nouvelle Uno donne l´impression de rouler sur du velours. Au cours des essais, il nous a été donné de constater que le véhicule était tout aussi à l´aise en ville que sur autoroute. N´était la peur de nous voir retirer le permis de conduire pour excès de vitesse, l´on se serait volontiers abandonné aux sensations fortes. Il faut dire que la nervosité et la reprise du moteur ne sont pas faites pour dissuader les amoureux de la vitesse. A ce propos, il est à retenir que la voiture rebondit à la moindre accélération même si le régime tombe de 90 km/h à environ 30km/h. Côté stabilité et adhérence, la Uno n´a absolument rien à envier aux plus grandes. En cycle urbain, le véhicule permet des couples satisfaisants même à des régimes très bas. Cela a été testé à plusieurs reprises dans les chemins tortueux d´Alger- Centre. Autre aspect étonnant : la voiture n´accuse aucune baisse de régime ou de reprise même quand la climatisation est en marche. Le moteur pousse aisément la voiture de moins 20km/h à l´entame d´une pente à 30 degrés, pour porter la vitesse à plus de 50 km/h.C´est ce qui a été confirmé au niveau du chemin Laperlier, au Télemly, à hauteur d´un virage serré où un énorme palmier fait office de rond-point, où la vitesse chute à moins 20Km/h afin de bien négocier ledit virage. La majorité des voitures sont obligées de repasser au premier rapport de vitesse afin de surmonter l´abrupte pente. Un simple jeu de finesse avec la pédale de l´accélérateur a permis à la Uno de grimper la pente avec brio sans dégrader. Mieux encore, la fin du parc o u r s l a voiture a atteint une valeur de 45km/h. Une bonne note est également à accorder à la partie suspension. Conçue pour épouser le type de chaussée que l´on pratique, les amortisseurs n´auront pas démérité devant la kyrielle de tests qu´on leur fait subir. C´est à peine si l´on ressent le passage sur une succession les nids de poules. Le reste des défoncements de la chaussée n´inquiète pas la stabilité de la voiture. Il est à relever que la Uno ne vire pas dans les virages et ne s´incline pas trop lors d´un freinage insistant. La nouvelle Uno existe en deux modèles essence. La version entrée de gamme, disposant que des vitres teintées, de la climatisation et de la préinstallation radio, est proposée à 580.000 dinars TTC. L´autre version autrement plus nantie dispose, en plus de ce que contient le model de base, des vitres électriques, du verrouillage centralisé des portes, de la peinture métallisée et des boucliers peints ton caisse. Cette version n´est, quant à elle, vendue qu´à 15.000 dinars de différence avec le model de base, soit 695.000 DA TTC. Il est, enfin, à retenir que la voiture est livrée avec des clés assorties du code de sécurité. Le démarrage à froid est aussi toléré, voire recommandé afin d´éviter une surconsommation du carburant.

Nabil M.

You may also like...

0 thoughts on “Une citadine par excellence”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

  • Les premières Peugeot made in Algérie dès 2019
    Après une longue attente le projet d’implanter une usine de montage à Oran à coté de son concurrent Renault Production (depuis 2014), verra le jour après la signature de l’accord pour créer une co-entreprise ...
  • Les utilitaires de l’année 2017
    Le nouveau fourgon de Peugeot affiche des lignes plus cubiques que son prédécesseur. Le nouveau venu de la marque au lion a été élu le van de l’année par le journal français l’argus. Six ...

PUBLICITE

NOS ARCHIVES