Un séducteur et redoutable SUV

Essais 1 311 vues 0 0
160-04-03

De notre envoyé spécial à Dubai, Mourad Cheboub
Kia, le constructeur coréen, qui jusque-là ne s’attaque qu’à des petits et moyens segments sur les marchés extérieurs, vient de franchir un pas inattendu. Il a osé défoncer la porte des chantiers de production des SUV pour une implantation internationale.

Ce dernier né de Kia, tire son nom du célèbre désert Californien qui peut résumer ou rappeler un caractère extrême. Avant de le voir et de prendre place à son bord, nous nous attendions à une découverte d’un clone de quelques constructeurs rodés dans ce genre de segment. Notre doute s’est estompé en quelques secondes, et une autre conviction nous a tout de suite envahis une fois le moteur en marche. Pour apprécier le Mohave, la presse internationale qui a pris part aux essais, va passer une journée toute entière à bord de ce SUV. Les organisateurs ont prévu quatre circuits différents pour plus de 500 km à parcourir. De Dubai, la ville la plus riche au monde, aux gigantesques sites touristiques, nous prenons le volant du Mohave en parcourant les grands boulevards, on a été à aucun moment intimidés par les grosses cylindrées qu’on croisait en ville, le véhicule affirme déjà de la prestance par son design moderne, sculptural et sportif. Le premier tronçon de 75 km, qui nous mène jusqu’a Bab Al Shams, n’est qu’une manière de nous adapter et de connaître au mieux le Mohave avant d’attaquer la deuxième phase constituée d’un parcours de 175 km sur autoroute à 4 voies, et c’est le moment le plus intense de voir pousser la mécanique et apprécier tout le confort que dégage un SUV, on n’a pas été déçus, à l’arrivée l’ensemble des participants n’affichait à aucun moment un air de fatigue ou des signes d’un conducteur harassé par un long trajet. C’est sans doute la première constatation qui nous rassure pour la suite du programme qui s’annonce des plus difficiles, entre autres atteindre les montagnes de Djebel Haffet. 1 300 mètres à grimper pour se retrouver au sommet, le Mohave n’éprouve aucune difficulté, son comportement défie les virages les plus accentués, le désert et les dunes rouges et dorées de cette région d’El Aïn. Le circuit abordé avec ses différentes formes, tantôt sur des routes sinueuses, tantôt sur routes et autoroutes, a été des plus agréables, voire relaxant, vu que le véhicule a répondu à toutes les sollicitations. Le Mohave, qui est proposé avec deux motorisations essences, le V6 de 3.8l couplé à une transmission automatique à 5 rapports qui développe 275 ch et le second qui demeure la fierté du constructeur vu qu’il est son premier moteur V8 de 32 soupapes couplé de série a une nouvelle transmission automatique à 6 rapports ZF développant une puissance de 340 ch à 6000 tr/mn. Ces deux versions offrent un choix entre une commande totalement automatique, semi-automatique ou manuelle séquentielle par simple déplacement du levier sélecteur vers l’avant pour monter les rapports ou vers l’arrière pour rétrograder. En prenant connaissance de ces performances moteur, on a déjà une idée précise sur les ambitions réelles d’un tel SUV par rapport à la concurrence. Les ventes annuelles dans ce segment à travers le monde est estimé à environ 2 700 000 ventes et KIA, compte écouler 121 000, et table sur plus de 3 500 en Afrique et au Moyen- Orient. Pour cela, d’autres exigences sont aussi à prendre en considération qu’il ne fallait donc pas négliger, à savoir le confort intérieur, le design extérieur et surtout les différents équipements. Sur ce plan, rien n’a été laissé au hasard, chose qu’on a aussi appréciée, lors de nos essais. Le Mohave est un concentré de modernisme et du classique qui impose le respect sur les routes, avec des dimensions importantes, d’une longueur de 4 880 mm, d’une largeur de 1 915 mm et la hauteur à 1 810 mm. l’intérieur donne place à sept sièges sur trois rangées, sans compromettre l’espace pour les passagers et réduire leur confort. Sur les terrains assez accidentés, on ne risque pas d’être surpris par les secousses, la garde au toit a été réellement étudiée, ainsi que la longueur aux jambes et la largeur aux épaules sont sans conteste assez rares dans cette catégorie. Sur ce point, Kia a impressionné. Selon les responsables de KMC (Kia Motor Compagny), lors de la conférence de presse tenue avant les essais, à l’hôtel Park Hayet à Dubai, les équipements de la sécurité active et passive seront assurés à tous leurs clients, ce qui veut dire quel que soit le marché ou la finition du Mohave. Parmi ces équipements, on citera : L’ESC (contrôleur de trajectoire électronique), BAS (aide au freinage d’urgence), DBC (aide au frein moteur)… et du HAC (aide au démarrage en cote).
Kia après avoir su pénétrer le marché européen dans les segments MO et MI et les Etats-Unis avec les Seronto et autres, le Mohave est venu pour ratisser large même dans les zones à moindre part de marché. Ce nouveau coréen a des chances réelles chez nous s’il sera introduit en version Diesel. Le prix même s’il n’a pas été communiqué pour certains pays, comme le nôtre, selon les responsables coréens, il pourra être proposé à partir de 25 000 dollars. Ce prix n’est cependant pas encore officiel, si cela se confirme, la concurrence aura du mal à en découdre avec le Mohave. Sa commercialisation en Algérie est prévue entre le mois d’octobre et cette fin d’année.

M.C.

Steve (S.Y) Lee, pressenti à la tête de la zone Afrique-Moyen-Orient
Nous prendrons la 3e place en Algérie dans deux ans
Notre énvoyé spécial en compagnie de Steve (S.Y) Lee

Lors de notre séjour à Dubai, pour les essais du Mohave, nous avons rencontré celui qui est pressenti pour prendre la tête de la région Afrique Moyen-Orient le mois prochain, il est actuellement un des quatre directeurs généraux de Kia Motors. Il s’agit de M. Steve (S.Y) Lee. Son parcours dans le groupe a commencé en 1997, en assurant le poste d’assistant manager réseau,et c’est pendant cette expérience première qui l’a connu, certains cadres de Kia et Elsecom, en l’occurrence Hamid Achaïbou, M.Hamoutène et Nabahet Achaïbou. De la zone Moyen-Orient et Afrique, son challenge le réserve à l’Algérie, car dit-il : c’est le plus grand marché de ces deux régions, et ce pays s’est développé rapidement entre 2006 et 2007, avant de poursuivre qu’il a toujours suivi son évolution et c’est ce qui lui donne cette ambition. A la question de ce qu’il pense de Kia Algérie, il revient presque dix années en arrière, se souvient-il que c’était un petit business et les ventes n’étaient consacrées qu’aux petits utilitaires. Son ambition n’est pas démesurée, tout en insistant que Kia, aujourd’hui a beaucoup évolué, la preuve en est dans ses infrastructures et l’implantation de son réseau au niveau international. Il projette d’ailleurs pour cette année 2008, de finir avec 16 000 ventes.
Ala question que pour lesmarques coréennes, c’est Hyundai qui tient la dragée haute, en prenant de l’avance même sur les marques traditionnelles, à savoir les françaises, M. Lee, se met dans la peau d’un diplomate, avant de poursuivre, que Hyundai et la soeur de Kia où il nous est interdit toute critique l’un envers l’autre, nous entretiendrons des relations amicales à travers le monde et là où nous sommes implantés. Quant aux marques françaises, en citant Renault et Peugeot, le futur responsable de l’Afrique et Moyen-Orient se dit rassuré, car les Algériens en particulier et les Maghrébins en général ont changé de mentalités et se sont tournés vers d’autres constructeurs, la preuve même au Maroc, c’est Kia qui est en tête. Avant de clore notre entrevue avec M. Lee, on n’a pas hésité à lui tirer le chiffre à réaliser en Algérie qui constituera son challenge, une fois à la tête de cette zone. Il nous lance avec modestie et sans exagération comme il le dit : mon objectif est d’atteindre les 30 000 ventes d’ici à 2010, ce qui nous donnera la troisième position du classement général.

M.C.

You may also like...

0 thoughts on “Un séducteur et redoutable SUV”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES