Tour d’ivoire

114-01-04 2006 a été l’année du marché automobile sans l’occase, et aussi celle du début de la décantation. Comme prévu, les concessionnaires, qui ont redoublé d’efforts pour gagner du terrain, n’ont pas été déçus. Mieux encore, ils ont conforté leur position. Beaucoup de salive a coulé au sujet de certaines marques qui, semble-t-il, présentaient des anomalies parce qu’elles provenaient de certains constructeurs nouveaux ou de moindre envergure.

Cependant, il se trouve qu’actuellement, des concessionnaires représentants de grandes marques commercialisent des produits avec des anomalies ou autres problèmes techniques (nous vous présenterons quelques cas dans notre prochaine édition).
Ceci pour revenir à la déclaration du ministre du Transport lors du “Forum de l’ENTV” qui impose le contrôle technique aux véhicules neufs, au sujet duquel les avis restent partagés.
Pour l’heure, cela est une idée à exploiter, vu que certains concessionnaires refusent de communiquer sur certains de leurs produits qui ont présenté ces derniers jours des défaillances. La manière d’agir peu professionnelle de ces concessionnaires nous pousse à l’inquiétude. Certains patrons vivent dans leur “tour d’ivoire” où il sont pratiquement impossible à atteindre (pour le moment). Ils devraient cependant changer d’attitude, car tout marché existant de par le monde est régi par des règles et des lois qu’il faut respecter, et l’Algérie ne fait pas l’exception.
Il est donc clair — et nous ne le répéterons jamais assez — il n’existe pas de petite ou de grande marque… Seul le client décide !

M.C

You may also like...

0 thoughts on “Tour d’ivoire”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

EQUIP AUTO