Renault en Chine

174-03-01

Carlos Ghosn et Xu Ping, le P-DG de DongFeng-Nissan, ont signé une lettre d’intention.
Renault rejoindrait la joint-venture sino-japonaise, qui deviendrait DongFeng-Nissan-Renault (DNR) Dès 2010, DNR produirait le Koleos à Huadu, fief de DongFeng-Nissan, sur la chaîne de montage de son cousin le Qashqai. De même que le Fiat Sedici va squatter celle du SX4 chez ChangAn-Suzuki. Ainsi, Renault pourrait plus facilement poser le pied en Chine, où la concurrence ne l’a pas attendu. Ensuite, il pourrait être rejoint par la Laguna et la Samsung SM7 (sous le nom de Safrane ? Objectif global : 30 000 unités en 2015 (ce qui reste modeste à l’échelle chinoise.) Le Koleos est déjà disponible en Chine (à l’import), uniquement avec le 2,5l essence. Comme la plupart des véhicules vendus en Chine, il possède un nom européen et un nom chinois. Son nom chinois est ìKoiî.

You may also like...

0 thoughts on “Renault en Chine”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

  • Les premières Peugeot made in Algérie dès 2019
    Après une longue attente le projet d’implanter une usine de montage à Oran à coté de son concurrent Renault Production (depuis 2014), verra le jour après la signature de l’accord pour créer une co-entreprise ...
  • Les utilitaires de l’année 2017
    Le nouveau fourgon de Peugeot affiche des lignes plus cubiques que son prédécesseur. Le nouveau venu de la marque au lion a été élu le van de l’année par le journal français l’argus. Six ...

PUBLICITE

NOS ARCHIVES