Pour un Salon autonome

En marge du Salon de l´automobile se tient, en parallèle, le Salon de la pièce détachée et de l´outillage. Contrairement aux précédentes éditions du Salon international de l´automobile d´Alger, les professionnels de la pièce détachée n´ont pas participé en nombre important. En effet, tous les acteurs de ce segment important du marché de l´automobile ont été installés au pavillon turc.

Si la grande majorité des stands a été réservée à des entreprises turques spécialisées, la partie consacrée aux acteurs nationaux n´est pas à la mesure de l´événement. D´après des affirmations recueillies ça et là , il ressort que les professionnels de la pièce de rechange ne sont pas contents des conditions de ce Salon auxquelles est astreinte la corporation. Ainsi, si les meilleurs emplacements sont logiquement consacrés aux plus grandes marques de voitures, les espaces dédiés aux professionnels de la pièce de rechange sont, quant à eux, confinés à des emplacements de moindre importance stratégique. Le manque d´affichage et de signalisation fait également que les stands où exposent les vendeurs de pièces de rechange et autres accessoires automobiles ne font pas l´objet d´une grande affluence. Les différentes parties interrogées s´accordent à dire que la personne qui rend visite au Palais des expositions vient généralement avec l´idée de regarder ce qu´il y a de nouveau et de meilleur chez les constructeurs automobiles. Cet état de fait pénalise assurément les vendeurs des pièces de rechange qui attendent beaucoup plus de ce rendez-vous et surtout dépensent énormément d´argent afin de marquer leur présence à ce conclave. Les différentes personnes questionnées s´entendent à dire qu´il est plus que jamais temps de penser à organiser un Salon indépendant de celui de l´automobile et qui soit essentiellement réservé à la pièce de rechange et accessoires automobiles. Cela coule de source à plus forte raison que le marché en question est infesté de produits de la contrefaçon. Quand on sait qu´une partie des accidents de voitures est due à la défaillance des pièces mécaniques de mauvaise qualité, il devient nécessaire d´aborder la question avec plus de sérieux. Par ailleurs, un rendez-vous consacré essentiellement à la pièce de rechange va indéniablement contribuer à mettre en valeur des fabricants nationaux qui arrivent à exporter vers des pays étrangers des pièces automobiles fabriquées en Algérie. Sachant aussi que l´une des conditions émises pour l´installation d´usines de montage de voitures en Algérie est l´existence, au préalable, d´industrie de la pièce de rechange, il paraît plus que jamais évident d´accorder plus d´importance à ce secteur.

Nabil M.

You may also like...

0 thoughts on “Pour un Salon autonome”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES