SUIVEZ NOUS

L’AUTOMARCHÉ

  • Le marché des puces mémoires flash a fondu de 29% en 2019 21 février 2020
    Plombé par une chute des prix moyens de 46% en un an, le marché mondial des puces mémoires flash NAND a fondu de 29% en 2019 à un peu moins de 45 milliards de dollars. Tous les grands fabricants sont durement pénalisés à l’exception d’un seul, Intel, qui résiste à la crise. Et le coronavirus […]
  • La France, numéro deux européen dans le développement de médicaments innovants 21 février 2020
    Le syndicat de l'industrie pharmaceutique, le Leem, a chargé l’association MabDesign de réaliser une étude sur les médicaments de thérapie innovante (MTI). Publiée le 19 février, elle place la France au deuxième rang européen  - derrière le Royaume-Uni - en nombre de MTI en cours de développement. Dans une […] Lire l'article
  • Comment Infineon veut atteindre la neutralité carbone en 2030 21 février 2020
    Le fabricant allemand de puces électroniques Infineon Technologies se donne l’objectif de devenir neutre en carbone d’ici à 2030. Il prévoit de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 70% d’ici à 2025.   Devenir neutre en carbone d'ici à 2030. Telle est l’ambition d’Infineon Technologies […] Lire l'article

Mohamed Baïri lâche la présidence de l’Ac2a

Après avoir servi pendant 6 ans à la tête de l’Association des concessionnaires automobiles algérien, Mohamed Baïri, p-dg du groupe Ival, ne semble pas s’accrocher à la chaise de la présidence comme cela a été le cas des prédécesseurs à la création de celle-ci ou bien après dans la règle générale du mouvement associatif algérien où la présidence est à vie. Sur décision personnelle, comme il a bien voulu nous le confier, il a décidé de lâcher la présidence de l’Ac2a estimant qu’il a suffisamment donné de son temps qui, quelquefois, aux dépens de ses entreprises pour faire entendre aux pouvoirs publics la cause des concessionnaires et, surtout, améliorer le cadre de l’exercice de la profession automobile. Et qu’il est temps qu’il passe de passer le flambeau à d’autres membres.

Pour rappel, il a eu à gérer deux crises : la suppression du crédit automobile, le dossier de la délocalisation du port, et ensuite, l’élaboration du cahier des charges régissant l’exercice du concessionnaire, la gestion des salons automobiles, la création du Salon du véhicule industriel, et instaurer un comité d’échange d’informations et de chiffres.

En outre, à l’Ac2a, Mohamed Baïri reste actif dans le domaine associatif. Rappelons qu’en novembre 2011, il a challengé avec Réda Hamiani pour la présidence du FCE, et ce dernier a été reconduit et contenu de son score. Il a été nommé vice-président du FCE. Bien qu’il ne sera pas sous les feux de la rampe, sa voie se fera mieux entendre et servira mieux sa profession dans cette organisation de patrons et mieux entendu par les pouvoirs publics.

You may also like...

0 thoughts on “Mohamed Baïri lâche la présidence de l’Ac2a”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE