Les moudjahidine sauveront-ils le marché en 2010 ?

Après être touché de plein fouet par la loi de finances 2009 et la suppression du crédit, qui nous ramène à la période avant 2005 où les concessionnaires travaillent à flux tendu (stock zéro), le client automobile algérien est de nouveau dans une nouvelle galère : il paye cash et attend sa voiture des mois et des mois et quelques fois les délais avoisinent les six mois sur certains modèles. Connu pour être patient, cela est évidemment profitable au vendeur, puisqu’on n’arrive toujours pas à trouver un équilibre équitable entre l’offre et la demande.
Aujourd’hui même le moudjahid reprend du service pour sauver le marché automobile en 2010. Sur presque toutes les campagnes publicitaires ou lancement Presse, le prix moudjahid est le prix d’attaque sur presque tous les segments M, C et 4×4 pourvu que la cylindrée soit inferieure à 2l.

Les concessionnaires semblent en user à volonté et sur tous les terrains. On veut séduire à bas prix pour compenser les retards sur les délais. La bataille s’annonce rude pour inverser le leadership entre marques françaises et asiatiques.

Après quatre mois, les premières abattent les cartes sur les segments de convoitise low cost en cassant tous les prix aussi bien sur le segment des tricoprs que des SUV. Et aussi des petits utilitaires avec la levée des droits de douanes pour tout ce qui vient de l’Europe.

En revanche, Les secondes pénalisées quelque peu par le prix mais multiplient les offres sur tous les segments pour répondre à tous les goûts avec toutes les dernières nouveautés. La bataille est aussi délocalisée sur le réseau. Tous les concessionnaires étendent leur offensive sur le réseau en ouvrant de nouvelles concessions sur le territoire avec le même standard appliqué à Alger.
Comme on a vu aussi des convertibles, qui se déploient sur des secteurs d’opportunité du moment en attendant le retour du crédit automobile sous l’argument diversité égale prospérité du business.

Restez en veille pour donner une réponse à notre question, car on a déjà répondu à moitié puisque sur les chiffres du premium à 80% des clients sont des moudjahidine et pour le reste on ne tardera pas à le savoir.

K.A

You may also like...

0 thoughts on “Les moudjahidine sauveront-ils le marché en 2010 ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES