Le premier camion Renault fabriqué en Algérie devrait voir le jour avant la fin l´année en cours?

Cette déclaration a été faite par M. Chahboub Mokhtar, président- directeur général de l´Entreprise nationale des véhicules industriels (SNVI). Le responsable de la première entreprise nationale de montage de véhicules industriels a souligné que le constructeur français a manifesté son intérêt pour faire l´assemblage des ses camions dans les usines de la SNVI. La décision de la filiale camion de la marque au losange d´investir en Algérie découle avant tout de l´importance du marché local et l´ascension que connaît le marché du lourd en particulier. En effet, il ressort que Renault Truks Algérie a commercialisé pas moins de 1 000 unités par an. Un chiffre qui traduit tout l´intérêt du client algérien pour le produit en question. M. Chahboub a également soutenu que la mesure prise par le constructeur français d´installer ses usines chez nous a été précédée par la décision de fermer les unités de fabrication situées en Espagne. En réalité, il s´agit d´un simple transfère de technologie de la péninsule ibérique vers la zone industrielle de Rouiba.

à Un transfèrt qui n´est pas sans intérêts pour la partie française. En effet, l´on peut dire que Renault gagne beaucoup au change. Le premier avantage est lié a la charge salariale. Celle-ci ne peut être que soulagée en sachant que la main-d´œuvre nationale est très bon marché comparée à celle de l´autre côté de la Méditerranée. Cela sans parler des bénéfices engrangés en raison du cût avantageux des produits énergétiques pratiqués en Algérie. En contre-partie de son implantation à Rouiba, la SNVI demande à son partenaire français de prendre en charge, dans le cadre du partenariat, le montage des modèles propres à la SNVI, ce qui va indéniablement booster le chiffre des ventes. Il est à noter que l´entreprise nationale, du reste leader dans son rayon, dispose d´un carnet de commandes très rempli, or, il se trouve que les capacités de production ne sont pas à même de répondre à la forte demande. Les délais de livraison sont actuellement estimés à huit mois d´attente.

BTK mise sur les usines Fatia

L´unité française d´assemblage des structures des véhicules BTK n´a pas manqué de manifester son intérêt pour les usines de Tiaret, où la voiture algérienne Fatia devait voir le jour. Le P-DG de la SNVI assure que l´entreprise française est en pourparlers avancés avec la partie algérienne afin d´intégrer le capital social de l´entreprise en qualité d´associé. Les négociations entre les deux parties, qui durent depuis une année, ont abouti en janvier passé à l´envoi d´une lettre d´intention dans laquelle BTK soustend sa venue à Tiaret à l´appropriation de la majorité du capital social en sa faveur. En contrepartie, il a été exigé de l´entreprise de préserver sa place de leader dans le marché national, ainsi que l´ouverture sur d´autres marchés tels que ceux de l´Afrique et de l´Europe. L´autre condition posée par la partie algérienne est la préservation de l´emploi. Les négociations qui sont arrivées à leur stade final devaient permettre de voir les usines des Tiaret tourner avant la fin de l´exercice 2005.

Carval aussi

L´autre géant français de l´assemblage des véhicules industriels et utilitaires Carval vient, lui aussi, de manifester son intérêt pour les unités de Rouiba. Un groupe de travail entamera une série de consultations dès le début de ce mois. Les représentants de la firme française entendent faire un exposé général sur la situation exacte des unités d´assemblage de Rouiba. La conclusion d´un contrat de travail pourrait bien intervenir au cours de ce même mois. Racim K.

Un porte-conteneur innovant

A l´occasion du salon de l´automobile, la SNVI a choisi de mettre le paquet sur une innovation qui cadre parfaitement avec la dynamique actuelle, à savoir la sécurité sur les routes. En plus d´un bus scolaire et d´un autocar d´un design autrement plus agréable, la SNVI a présenté au cours de ce salon un semiremorque porte-conteneur parfaitement adapté aux nouvelles normes de sécurité exigées par le ministère du Transport. En effet, la nouvelle remorque commercialisée par la SNVI est dotée d´un système de verrouillage des conteneurs appelés Twist Lock. Ce mode de verrouillage bloque parfaitement le conteneur sur la remorque de façon à ce que celui-ci reste collé à la remorque même en cas de manœuvres brusques. D´après M. Amazite, directeur marketing à la Société nationale des véhicules industriels, ce type de remorques est proposé par la SNVI depuis une dizaine d´années, mais vu leur prix et le vide juridique qui existait, les clients se sont rabattus sur les modèles classiques. Il existe néanmoins des solutions aux camionneurs qui souhaitent adapter leurs remorques sans forcément acquérir une nouvelle. Le directeur du marketing affirme que le porte-conteneur peut très bien être modifié dans les ateliers de l´entreprise. Outre les Twist Lock, la remorque sera consolidée par des traverses latérales. Assurant à son tour que le marché est en pleine expansion, l´orateur soutient que la SNVI accapare la plus grande part du marché. Il reste seulement à améliorer les délais de livraison afin de satisfaire encore plus vite les nombreux clients. N. M.

Boîtes à vitesses ZF

Fabriquées dès septembre

Dans le cadre des efforts fournis pour l´épanouissement du secteur de l´automobile en Algérie, l´on vient d´apprendre que les premières boîtes à vitesses ZF de fabrication algérienne verront le jour en septembre prochain. Cette prouesse a été rendue possible grâce à la création, en octobre 2004, d´une société mixte regroupant la SNVI et l´entreprise allemande ZF. La nouvelle entreprise dans laquelle la SNVI est actionnaire à hauteur de 20 % compte aussi commercialiser tous les produits de la marque germanique. Le partenaire allemand a également proposé un transfère du savoir-faire au profit des techniciens algériens afin de permettre l´intégration de la technologie dans la chaîne de fabrication locale. R. K.

You may also like...

0 thoughts on “Le premier camion Renault fabriqué en Algérie devrait voir le jour avant la fin l´année en cours?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES