Le duel entre Hyundai et Toyota se confirme par les chiffres

Uniquement sur le marché des concessionnaires et selon le Cnis, 105 165 véhicules ont été dédouanés de janvier au 31 août 2005. Pour la même période, 95 285 véhicules ont fait l´objet de déclaration en entrepôt sous douane

Ce que tout le monde redoute jusque-là s´est bien produit cette année et se confirme par les chiffres. Au regard de ceux-ci, aussi bien par ceux du dédouanement qui ont fait objet de paiement des droits et taxes que par ceux des entrepôts n´ayant pas été dédouanés et fournis par le Cnis, une vive polémique s´installe sur la véracité des chiffres contenus dans le différentiel existant entre les diverses sources. Au mois d´ août, la classification qui ressort du dédouanement ou des entrepôts indique un duel entre Hyundai et Toyota, loin derrière, ils sont suivis par les deux constructeurs français qui n´ont presque plus droit de cité dans les analyses corrélatives ou combinatoires livrées ici et là , et qui suscitent entre intérêt et suspicion chez les autres soubrettes du marché. Selon l´état de dédouanement, la marque coréenne Hyundai occupe la pôle position avec 1 674 unités, suivie de Toyota. Durant ce même mois la tendance est à inverser dans les entrepôts ; Toyota est en surplus avec 1 987 et Hyundai 1 536. En l´occurrence, sur le marché des ventes, selon les déclarations des concessionnaires, il ressort que 1 987 unités ont été vendues chez Toyota et 1 864 chez Hyundai. Peugeot arrive à occuper la troisième position avec 805 véhicules dédouanés et 342 unités en entrepôt sous douane ; derrière lui, en quatrième position, selon toujours le même état, Renault avec 753 importations et zéro unité en entrepôt. Sur le marché des ventes, Peugeot est troisième sur le podium en août et a enregistré 1 416 ventes, selon son état mensuel, et en l´absence des chiffres des ventes de Renault et de Chevrolet qui ne parviennent pas à notre rédaction, il est pour le moment impossible de trancher sur qui occupe, d´entre ces deux marques, la quatrième position. En sachant que Chevrolet, marque binationale (américano-coréenne) est une concurrente qui pourrait être redoutée, au regard des chiffres enregistrés durant les sept premiers mois de l´année. Diamal, son distributeur, a dédouané 9 486 véhicules et dispose en entrepôt de quelques 396 véhicules. Aussi, on remarquera que la croissance est au rendez-vous chez Fiat, depuis le changement de distributeur qui a inauguré officiellement, depuis quelques mois, une première enseigne qui rend la marque plus visible dans le concert des grand acteurs du marché. Comme l´attestent ses chiffres. Fiat, pour ce mois d´août, se place juste derrière Renault avec 512 véhicules dédouanés auxquels il faut ajouter les 129 unités en entrepôt. Il totalise 641 importations, ce qui lui permet ainsi, de devancer VW(497) et Elsecom (Ford, Maruti et d´autres marques chinoises) (434) unités dédouanés. Le fait marquant dans cet état statistique, c´est que le Turc Ultipa, représentant de Honda et de plusieurs marques chinoises (Jac, Harbin, Jmc) a enregistré, de janvier à fin août, seulement 1 900 véhicules qui ont fait l´objet de dédouanement sur 10 292 en entrepôt sous douane. En l’absence de ses chiffres de vente, qu´il refuse de communiquer, nous ne pouvons trouver réponse à la question de savoir si ces véhicules sont vendus sans que les droits et taxes n´aient été payés ou sont-ils en attente de trouver acquéreurs ? Parmi les marques qui sont à la peine et non des moindres, Citroën qui s´est fait détrôner par VW, pour le mois d´août, n’a pu dédouaner que 107 véhicules contre 258 en entrepôt. Il totalise sur les huit mois de l´année seulement 3 721 dédouanements. VW qui reprend du poil de la bête a ainsi effectué 4 890 importations dont 5 098 véhicules en entrepôt sous douane. Avec tous les chiffres dont nous disposons, malgré la disponibilité de certaines marques leaders, il n´est pas encore possible de donner un véritable aperçu des parts de marché ou d´une quelconque prétention sur l´évolution des marques sur le marché automobile. Ce qui est certain en revanche, c´est ce qui s´avérait autrefois acquis, ne l´est plus aujourd´hui ; l´avenir appartiendra à celles — marques dominantes —(Ndlr), qui sauront emprunter le virage qu´on est en train d´amorcer à l´horizon 2006, avec tous les changements qui s´opèrent. Pour l´instant nous continuerons à livrer toutes les données qui seront mises à notre disposition ; aux combinatoires de les déchiffrer.

Karima A.

You may also like...

0 thoughts on “Le duel entre Hyundai et Toyota se confirme par les chiffres”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES