SUIVEZ NOUS

L’AUTOMARCHÉ

  • Malgré un premier cas de virus de la tomate, "la situation est sous contrôle" explique le président de Savéol 24 février 2020
    Malgré un premier cas avéré de Tobrfv dans le Finistère, le géant de la tomate et des fraises Savéol se veut rassurant. La situation est sous contrôle, selon son président Pierre-Yves Jestin, présent au Salon de l'agriculture. Dans le hall 2.2 du Salon de l'agriculture, le virus de la tomate est sur les lèvres de […]
  • Engie précipite le départ de sa directrice générale Isabelle Kocher 24 février 2020
    La directrice générale d'Engie, Isabelle Kocher, va quitter son poste plus tôt que prévu. Au lieu de partir en mai à la fin de son mandat, elle a présenté le 24 février sa démission, sur proposition du conseil d'administration. La directrice générale d’Engie ne va pas aller au bout de son mandat. On le savait […] Lire […]
  • Le coronavirus affecte peu la production chinoise de terres rares 24 février 2020
    La Chine, qui détient un quasi-monopole de la production de terres rares et d'aimants permanents, a vu ralentir sa production depuis l'épidémie de coronavirus Covid-19. Mais les surcapacités du pays ont limité l'impact de la crise sanitaire sur la filière. En 2019, la Chine a produit 77 % des terres rares utilisées dans le monde. […]

Une réplique aux appétits aiguisés

147-03-04

Tout le monde (presse) en parle comme d’un heureux événement chez la marque nippone.
Toyota-Algérie semble changer d’attitude en moins de deux mois, après l’annonce en mars dernier que le D4D n’est pas au menu de ces importations, en raison principalement que les carburants algériens ne sont pas compatibles à cette technologie du diesel qui risque de porter un coup à l’image de marque de celles-ci qui, sûrement, va générer des coûts de garantie faramineux.

Sentant probablement une menace qui donnerait raison à une cohabitation avec un deuxième importateur, l’actuel importateur veut emboîter le pas à toute initiative en introduisant le D4D dans un véhicule haut de gamme, ce qui en soi ne gênerait pas vraiment en terme d’investissement en SAV et garantie, étant donné les faibles volumes dans ce segment de marché.
Belle réplique ! Si la motivation première est de barrer la route à des tentatives de seconde représentation.

You may also like...

0 thoughts on “Une réplique aux appétits aiguisés”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE