SEM, un nouvel acteur

167-05-01

Le groupe monnayeur, qui compte déjà quatre activités dans les domaines de la distribution du véhicule industriel avec la marque Mercedes et CAT pour les engins travaux publics, a saisi l’occasion de la sixième édition du SITP pour annoncer l’arrivée d’un nouvel acteur dans le matériel des travaux publics. M Christophe Richard, directeur du groupe, que nous avons rencontré à l’occasion du SITP, sur le stand de SEM à côté de celui de Catarpillar, a bien voulu nous présenter SEM et les motivations de son lancement sur le marché algérien des engins chinois.

 

L’auto-marché : Vous êtes présent sur le marché du matériel travaux publics avec Catarpillar, qu’il n’y a pas lieu de présenter, a priori, on se pose la question quant aux réelles motivations de BMA à se lancer sur le marché des marques chinoises.
M. Christophe Richard : Comme toute entreprise, nous cherchons à grossir et à prendre des parts de marché. C’est à ce titre que nous avons lancé SEM, constructeur chinois des chargeuses de conception CAT. Pour votre info, cette cinquième activité vient en complément des quatre autres qui emploie 420 personnes et qui a fait un chiffre d’affaires de 9 milliards de dinars. Et puis en tant qu’ancien acteur du marché, nous avons longuement observé celui-ci et nous sommes au fait de ses évolutions par son étude, alors, nous avons compris tout simplement qu’il faut tenir compte de tous les clients (nouveaux entrepreneurs) qui sont à la recherche du matériel le moins disant; en substitution à l’occasion, le matériel chinois pourrait bien compenser ceux-là.

Vous voulez dire qu’il y a une demande pour la machine chinoise ?
En effet, les Chinois représentent un intérêt pour le marché algérien, et puis de notre étude, il ressort une demande d’un millier de chargeuses sur pneu polyvalent et puis il n’y a pas que la demande, le marché est actuellement à 70 % pour la marque chinoise et 30% pour la World Class, c’est-à-dire les marques de renommée mondiale comme CAT, Komatsu, Volvo, avec le nouvel acteur qui est SEM, nous sommes réadaptés à la demande.

Comment est-ce que la vapeur a été inversée par les chinoises ?
Le marché des marques traditionnelles, ce que nous appelons les World Class, y est toujours et ses clients sont les plus grands entrepreneurs détenteurs des grands chantiers, mais le matériel chinois est destiné aux nombreuses nouvelles entreprises qui démarrent dans des petits chantiers, qui évidemment n’ont pas les moyens de se payer la qualité supérieure de CAT.
Avec SEM, qui a été racheté par Caterpillar mais les produits comme je vous l’ai dit plus haut sont seulement de conception Caterpillar, ce n’est pas du CAT. Nous avons l’honnêteté de le dire. En dépit de cela, la machine que nous présentons pour la première fois ici pour le marché algérien, se positionne en rapport qualité et prix nettement supérieurs à nos concurrents. Il y a lieu de signaler que les composants des machines SEM sont loin d’être basiques, nous vous présentons ici le premier choix de l’offre chinoise qui est revu par CAT, Shanghai Diesel, des essieux et transmission Zf, ces chargeuses compactes de série ZL ou la série 600 est un produit d’appel pour les petites et moyennes entreprises à la recherche d’un matériel de moins de 20 t dont la capacité du godet est entre 3 et 4m3. En résumé, notre offre cadre bien avec la demande en chargeuses qui représente 40% du marché.

Vous venez d’arriver alors que le marché est déjà conquis par les autres concurrents chinois, quels sont vos arguments pour vous imposer ?
En effet, le marché est déjà à tendance chinoise. Nous, notre politique à SEM qui est celle de BMA est d’offrir le premium, idem pour le chinois.
Même si la machine a cette faculté de faire du basique avec des composants 100% chinois, ce qui représente le bas de gamme, le moins cher qui soit, comme il peut vous produire des machines intermédiaires en introduisant quelques composants des grands équipementiers mais d’une ancienne génération. Pour notre cas, nous avons opté pour le premium, ce qui va nous distinguer des concurrents, constatez vous-même la qualité de ce qui est déjà visible par exemple, des godets roche.

Vos objectifs 2009?
De prendre une part conséquente du marché, on n’est pas les moins chers, on n’a pas l’habitude de vendre du bas de gamme, mais nous comptons y parvenir en nous mettant en position visible.

Karima.A

You may also like...

0 thoughts on “SEM, un nouvel acteur”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

  • BAIC se convertira à l’électrique en 2025
    Le constructeur automobile chinois BAIC Motor annonce son objectif à l’horizon 2025 l’arrêt de production et de vente des voiture essence et diesel, rapporte mardi le journal China Daily. Une annonce qui correspond à ...
  • Les batterie lithium-ion rapporterait 18,78M€ à Panasonic en 2022
    Toyota Motor et Panasonic ont annoncé mercredi envisager le développement conjoint de batteries pour des véhicules électriques (VE), un partenariat qui pourrait aider Panasonic à accroître son avance sur le marché des batteries lithium-ion. ...

PUBLICITE

NOS ARCHIVES