Retour de Renault en Iran : Carlos Ghosn attend le feu vert

GHOSN Renault1

Carlos Ghosn fond ses espoirs sur le marché iranien après la levée des sanctions. L’alliance Renault-Nissan se dit prête à étendre son empreinte de fabrication en Iran une fois la levée des sanctions, selon la déclaration du président de Renault à détroit rapporté l’AFP. Et s’est précisé au Forum de Davos ou le président de Renault Carlos Ghosn a déclaré qu’il prévoyait une présence « beaucoup plus massive » du groupe en Iran lorsqu’il retournerait dans le pays. Renault cherchera davantage de partenaires pour reprendre ses activités dans la République islamique, a-t-il déclaré à BLOOMBERG (21/1/16) selon le comité des constructeurs français. Les sanctions commerciales internationales en Iran ont été levées mi-janvier, ouvrant la perspective d’un marché automobile qui pourrait d’après M. Ghosn croître d’au moins 50 %. « Nous attendons le feu vert », a-t-il déclaré.
Le marché automobile iranien est potentiel : il appelé à doubler pour passer à 1,5 voir 2 millions de véhicules. Le taux de motorisation en Iran est à seulement 100 pour 1000 personnes – six fois moins qu’en Europe – et les consommateurs ont eu un accès limité à de nouveaux véhicules depuis les sanctions économiques imposées par l’Europe et les Etats-Unis ont incité certains constructeurs à quitter le pays.

You may also like...

0 thoughts on “Retour de Renault en Iran : Carlos Ghosn attend le feu vert”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES