Quand l’Algérien achète par défi

114-01-05 (1) A peine le mois de janvier clôturé, voilà que certains nous interrogent sur les évolutions que prendra le marché automobile en 2008. Quelques-uns des acteurs de l’automobile qui semblent avoir plus de visibilité en voulant faire dans la prédication nous ont annoncé que 2008 sera l’année du décru du marché automobile. Une discussion récurrente dans le milieu automobile à chaque début d’année. Ces propos qui restent au stade des discussions nous indiquent que l’exercice automobile manque visiblement de professionnels, de clarté en l’absence de chiffres clés et autres indicateurs économiques fiables qui permettent de se prononcer.
En effet, le marché automobile algérien semble dissocié de la réalité sociale et économique.
Au regard des volumes des ventes réalisées aussi bien en 2007 qu’en janvier 2008, bien que ce dernier ne soit pas vraiment le bon indicateur, il demeure que le cru des ventes est loin des tourmentes qui ont traversé ces derniers mois l’actualité nationale qui était marquée par des mouvements de protestations dans le corps enseignant et autres fonctions.
Loin aussi de la saturation de nos routes qui ne peuvent plus contenir le parc, ni voire même les nouvelles mesures affligées aux concessionnaires : le 10% d’apport initial sur la valeur du véhicule que le nouveau décret exige, n’est pas près d’être appliqué et ce n’est pas pour autant que cela va diminuer les ventes. En commun accord avec le concessionnaire de choix, le client préfère ne pas être redevable et continuer à verser les 30%. Compte tenu donc de ces quelques facteurs sus-cités, on arrive à la conclusion qu’acheter une voiture pour l’Algérien reste un défi permanent à relever mêlé à de l’idéal et à la passion automobile; c’est cela le meilleur indicateur dans cette météo automobile.
En attendant, le Salon automobile qui déterminera les grandes tendances de l’année, des prémices de certains intervenants du marché annoncent déjà la couleur sur certains segments, à savoir que Hyundai va mettre le point sur le “i” dans un segment des micro-citadines; franchissement chez Diamal avec son Jimny dont son angle d’attaque vise les citadines ; Fiat-Algérie travaille sur l’image de la marque, en proposant la meilleure offre dans le segment des compactes. Le reste fera nos prochaines actualités.

K.A

You may also like...

0 thoughts on “Quand l’Algérien achète par défi”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

  • BAIC se convertira à l’électrique en 2025
    Le constructeur automobile chinois BAIC Motor annonce son objectif à l’horizon 2025 l’arrêt de production et de vente des voiture essence et diesel, rapporte mardi le journal China Daily. Une annonce qui correspond à ...
  • Les batterie lithium-ion rapporterait 18,78M€ à Panasonic en 2022
    Toyota Motor et Panasonic ont annoncé mercredi envisager le développement conjoint de batteries pour des véhicules électriques (VE), un partenariat qui pourrait aider Panasonic à accroître son avance sur le marché des batteries lithium-ion. ...

PUBLICITE

NOS ARCHIVES