Les camions benne et les remorques à l’honneur

186-05-02

La troisième édition du Salon international du véhicule industriel et de l’utilitaire qui a eu lieu du 30 octobre au 06 novembre a été le théâtre des nouvelles orientations que prend le marché du véhicule industriel. Il faut noter de prime abord que ce 3e rendez-vous majeur pour le véhicule industriel n’est pas pris au sérieux ni par les organisateurs qui présentent une affiche d’un Salon qui n’a rien à voir avec l’événement en question pour ne pas dire qu’elle indique un autre Salon, et du côté des exposants, on notera l’absence de beaucoup d’acteurs du marché comme la SNVI, MAN, Scania, Dong Feng Algérie, Renault VUL, KIV Foton, MCV, TVM pour ne citer que ceux-là.

186-04-01

Parmi les présents qui sont aussi nombreux, beaucoup se sont décidés à la dernière minute compte tenu de la date de la tenue de celui-ci qui ne convient pas pour la vente.

L’effet taxe et la nouvelle réglementation (Credoc) et la réorientation portuaire vers Mostaganem et Jijel ont plombé quelque peu les ventes durant les deux derniers mois. Le patron de l’activité de Mercedes nous a franchement lancé que pendant deux mois ils n’ont pas facturé, ce qui est en soi un coup dur pour une entreprise qui emploie environ une centaine de personnes. Mais on est loin de la crise même si les ventes se sont tassées les deux derniers mois qui ont suivi l’application de LFC 2009. Les indicateurs sont là et annoncent que le marché est cyclique en fonction des projets gouvernementaux et des entreprises en charge des réalisations. Il est vrai que le marché du VI a connu un essor considérable durant le lancement du chantier autoroutier qui a consommé plus de 15 000 unités. Pour 2008 et 2009, le leader dumarché, à savoirGM Trade représentant de Shackman (camion styer Chine) a écoulé plus de 7 000 camions.

Le marché du véhicule industriel se retourne plus vers les chantiers. Le marché du tracteur est autant important par l’ouverture aussi au privé de la distribution des Pipes lines qui commence à s’effacer devant celui de la benne. Tous les regards sont braqués sur ce segment. On dénombre plus d’une vingtaine de camions à benne sur tout le Salon. Après les 6×4 des 12 à 15m3, on voit des 17m3 à 24 m3 sur les 8×4. Et là on notera un dominateur du marché, à savoir le groupe Mazouz, qui en trois ans, a su damer le pion au plus professionnel du marché. Même si l’offre camion est divisée en trois niveaux premium par tous ceux qui représentent l’offre européenne (Mercedes, Renault DAF, Scania Volvo, Man), une gamme intermédiaire se dispute entre japonais et coréens représentée pour les premiers (HINO, Isuzu) et (Hyundai et Daewoo) pour les seconds. Et puis l’entrée de gamme est représentée par les gammes chinoises, qui elles aussi ont des marques ténors comme (Shackman (Styer), Camc, Sino Truck et Dong Feng) pour ne citer que les marques dominantes du marché chinois enAlgérie dans les poids lourds.

Un Salon exclusif pour les bus et autocars
En revanche, lemarché des bus où une forte bataille se fait sentir par le nombre demodèles qui sont exposés et surtout une réorientation vers le City bus, compte tenu de la supression de l’Andi dans certaineswilayas pour les voyageurs. Les importateurs ou représentants desmarques présentes ont presque tous tablé sur le City bus de 39 pl. On notera parmi les marques présentes au Salon celles qui n’ont pas exposé leurs bus et autocars comme on signalera l’absence de beaucoup d’autres marques qui sont majeures sur le marché algérien. Parmi les marques exposantes de leurs gammes camions, il y a celles qui n’ont pas jugé utile de promouvoir leurs bus durant cet événement qui est décalé au denier mois de l’année qui est réputé pour la mévente à cet effet, le marché du transport mériterait peut-être un espace exclusif pour présenter l’étendue des gammes des différentes marques présentes sur lemarché; la spécialisation par secteur permettrait une meilleure visibilité du marché et séparera le grain de l’ivraie. Aujourd’hui compte tenu du non-professionnalisme de certainsmême s’ils n’ont pas de mal à écouler leur marchandise, trouvent le moyen à l’ère de l’association d’exposer des véhicules déjà en circulation et de présenter des fiches techniques des véhicules qui n’ont rien à voir avec la gamme exposée. Beaucoup restent à faire avant d’indexer le spectre de la crise au cas où les ventes se tassent.

Karima Alilatene

A lire aussi

Nouveautés au SIVI 2009
Isuzu Oasis
Le Sud comme point de mire

Nouveautés au SIVI 2009
Changement d’importateur
Temsa passe de Carex à Arrowmotors company

Nouveautés au SIVI 2009
Mercedes se renforce pour le long terme
Le Zetros pour toute épreuve

SIVI 2009
Partner Dangel
Peugeot étoffe sa gamme Ludospace

SIVI 2009
Offres de prix par marque

SIVI 2009
Stratégie de vente chez Bei ben, Jac, Astra et Renault
Pas de prix, pas de veille concurrentielle

You may also like...

0 thoughts on “Les camions benne et les remorques à l’honneur”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE

NOS ARCHIVES