PUBLICITE

SUIVEZ NOUS

EQUIP AUTO

L’AUTOMARCHÉ

Un jeu mal- sain

114-01-04 Peugeot progresse tout seul, se compare à luimême comme s’il est l’unique concessionnaire sur le marché. Au moment où la concurrence carbure en profitant de l’embellie du marché, la marque au Lion se dit satisfaite du résultat réalisé pour ce premier semestre, mais qui ne représente au fait que la moitié de celui réalisé par Hyundai.
Peugeot qui était il y a huit ans et cela pendant quatre fois de suite leader sur le marché, est actuellement en cinquième position, et à ce rythme, il ne le restera pas pour longtemps, Kia qui accélère la cadence et fait du forcing ne lui donnera aucune chance à la fin du parcours. Cela reste réellement incompréhensible que ce constructeur français se laisse distancer aussi facilement dans un pays où il avait ses repères et surtout assez demandeur. L’auto-marché avait prédit cette chute quand nombreux ont trouvé ce scénario impensable. La communication et le marketing lui font défaut, mais tant qu’il s’entête toujours à prouver le contraire, le Lion provoquera le non-retour à la place qui devrait être la sienne ou plus, risque de se contenter d’une simple participation sur le marché. Espérons que cette fois-ci seulement notre prémonition n’aura pas lieu. Sur l’autre volet, on aimerait revenir sur certains faits qui paraissent faire l’actualité pour des concessionnaires en mal d’inspiration avec quelques journalistes en perte d’orientation, qui organisent des essais presse de modèles en fin de carrière ou qui ont fait leurs preuves. On s’est posé un tas de questions quant à l’objectif de telles pratiques ou sur la nécessité d’informer des clients ou des lecteurs sur ce qui savent et connaisssent parfaitement. A quoi servent alors les lancements de nouveaux modèles ? Ace stade d’excès de zèle et de manque de professionnalisme, on confondra dans quelques mois entre le neuf et l’occas. Un peu de sérieux Messieurs ! La contrefaçon n’est pas dans la pièce de rechange uniquement ou dans d’autres produits de consommation, elle s’invite dans la presse aussi. Evitons ce jeu malsain Il revient alors aux concessionnaires de respecter le métier de l’automobile, et nous ne le demanderons pas moins à nos confrères.

M.C.

You may also like...

0 thoughts on “Un jeu mal- sain”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

PUBLICITE

PUBLICITE